Heat

Tyler Herro terrasse Sacramento au buzzer : les Kings méritaient mieux mais le sniper du Heat a sorti sa plus belle brouette

Tyler Herro 3 novembre 2022

LA BROUETTE !

Source image : NBA League Pass

Ce n’était pas censé être le plus beau match de la nuit, d’autant plus que l’absence de dernière minute de Jimmy Butler pour le Heat (malade) se superposait à celle de De’Aaron Fox pour les Kings. Les deux leaders au tapis, un “choc” entre une valeur sûre de l’Est et des troubadours de l’Ouest ? Détrompez-vous, on a passé un très bon moment.

Les stats maison de ce choc qui ne devait pas en être un c’est juste ici

Malgré l’absence de De’Aaron Fox, toujours sur le flanc après avoir rencontré le genou du pivot des Hornets Nick Richards, les Kings sont donc passés à deux doigts d’une troisième victoire de suite, synonyme dans le jargon Kings de victoire 3-0 face au Brésil en finale de Coupe du Monde. Malheureusement on a dit à deux doigts, et même à une phalange, celle qui a servi à Tyler Herro pour crucifier les valeureux joueurs de Mike Brown.

Des Kings qui avaient tout fait pour se mettre sur les bons rails en fin de match. Kevin Huerter avait pilonné d’entrée de jeu, Malik Monk avait cartonné en sortie de banc, Davion Mitchell se donnait des deux côtés du terrain et Domantas Sabonis donnait une réplique très sérieuse à Bam Adebayo. Un match ultra-solide des Californiens, on le répète car ça n’est pas si fréquent hein, mais cette nuit plusieurs facteurs étaient contre eux. Le facteur pas d’bol déjà, mais aussi et surtout les facteurs Herro, Adebayo, Strus ou Lowry, car quand on perd un match c’est souvent face à une équipe qui gagne.

En l’absence de Jimmy Butler c’est donc le carré précédemment cité qui a fait le taf, Kyle Lowry ouvrant énergiquement le bal avant de laisser la dernière danse à son Instagrameur d’arrière titulaire, à l’issue de deux dernières minutes sous tension, à l’issue desquelles Domantas Sabonis ira chercher aux forceps deux lancers, avant de les convertir et promettre ainsi cinq minutes de plus à tout le monde. Mais ça c’était avant que Tyler Herro ne décide qu’il était l’heure d’aller se doucher, avant que Tyler Herro ne provoque un switch pour se jouer de Terence Davis, avant que le meilleur sixième homme de la saison dernière ne fasse une fois de plus étalage de sa brouette en or massif.


La dernière action ne donnera rien si ce n’est une faute offensive de Sabonis sur le soldat Dedmon, et à Miami on souffle un peu après cette deuxième victoire de suite. Pour les Kings c’est diablement dommage et on reste donc scotché à 2-5 au fin fond de la Conférence Ouest, malgré une soirée pleine de bonnes choses. Losers un jour, losers toujours, mais c’est surtout pour ça qu’on les aime tant.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top