Spurs

Les Spurs peuvent continuer à rêver : victoire dans le derby texan, merci à James Harden d’avoir gardé son masque

Condamnés au sans-faute pour espérer poursuivre leur série de 22 campagnes de Playoffs consécutives, les Spurs ont fait le boulot ce mardi soir face à des Rockets qui semblent satisfaits de leur quatrième place à l’Ouest (123-105).

Pas de James Harden et seulement six minutes de Bruno ‘goatinho’ Caboclo, Houston n’avait vraiment aucune envie de gagner ce match. Merci aussi à Robert Covington pour le 0/6 du parking et à Russell Westbrook pour les 7 turnovers, les Spurs ne vont pas cracher dans la soupe et obtiennent la victoire de l’espoir face aux voisins texans. Même Austin Rivers et ses 41 points du week-end n’a pas voulu remettre ça et Gregg Popovich a finalement passé une soirée d’un calme absolu sur son banc. Ou plutôt, à mater ses jeunes troupes se régaler en transition sur les nombreuses pertes de balles des Fusées. Si vous étiez trop occupés à rentrer le linge avant qu’il ne soit de nouveau trempé par l’orage ou derrière les fourneaux en train de préparer une quiche aubergine-chèvre au lieu d’être devant votre télé, sachez que vous n’avez rien raté. Houston a l’air heureux de son seed et n’a pas joué à fond, les Spurs ont fait dans l’efficacité et ont même gardé un peu de forces pour le match de jeudi contre le Jazz. Vous serez quand même heureux de savoir que Keldon Johnson a réalisé le match le plus abouti de sa saison rookie avec 24 points, 11 rebonds et 3 assists à 8/12 au tir dont un parfait 3/3 de loin et de belles séquences défensives face au Brodie. Il faudra reproduire le même genre de perf dans deux jours pour ne rien regretter au moment de faire les comptes.

Le classement, parlons-en justement. Les Spurs n’avaient pas le droit à l’erreur s’ils voulaient pouvoir continuer de croire au play-in tournament ce week-end, ils ont fait 50% du chemin. Avant les matchs de Phoenix, Portland et Memphis cette nuit, ils sont revenus à 0,5 match de la huitième place et mettent une pression monumentale sur leurs adversaires directs en espérant un faux-pas d’une équipe mieux classée avant la fin des seeding games. Sans LaMarcus Aldridge et avec quelques victoires de retard sur le haut du classement, on avait peut-être enterré un peu trop vite San Antonio dans le cadre de cette reprise. Mathématiquement, la série de Pop en Playoffs est toujours en vie et on n’ose plus trop parier contre elle quand on voit la tournure que prennent les événements depuis une dizaine de jours. Surtout quand on sait que leur dernier match sera contre Utah qui reste sur trois défaites de rang et semble déjà en hibernation avant le début des Playoffs. Un concours de circonstances qui pourrait fausser un peu cette fin de saison mais qui n’est pas trop pour déplaire à la Spurs Nation qui n’a pas vécu une année facile.

Le nombre de matchs encore à jouer diminue mais on n’y voit toujours pas plus clair à l’Ouest. Les Éperons devaient gagner et ils l’ont fait, maintenant ils vont se hâter de prendre leur douche pour aller suivre ce que font les autres cette nuit. Oui, vous pouvez dire que vous avez le même programme que DeMar DeRozan ce soir, plutôt stylé non ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top