News NBA

Paul Westphal souffre d’un cancer du cerveau : encore une triste nouvelle pour les fans NBA

Paul Westphal 10 aout 2020

Courage, Westy.

Source image : Youtube/NBA

C’est le genre de nouvelle qu’on n’a pas forcément envie d’entendre. Paul Westphal, légende des Suns, a été diagnostiqué avec un cancer du cerveau. C’est Mike Lupica, journaliste sportif et ami de l’ancien joueur, qui a sorti l’info sur Twitter. 2020 ne fait décidément pas de cadeaux.

C’est une bien triste nouvelle pour les fans NBA et particulièrement ceux des Suns. La légende de Phoenix, Paul Westphal, est atteint d’une tumeur au cerveau. Pour être plus précis, il s’agirait d’un glioblastome, une forme de tumeur agressive qui peut s’avérer difficile à traiter. Tout ça n’est pas très rassurant pour Westphal, 69 ans, qui avait été introduit au Hall of Fame en septembre dernier. Pour ceux qui ne seraient pas familiers avec ce nom, voilà une petite introduction à sa carrière iconique. Drafté par Boston en 1972, il remporte le titre en tant que role player en 1974. Mais comme le meneur ultra inventif progresse vite et qu’il a envie d’aller voir ailleurs, il atterrit à Phoenix à l’été 1975, et là, c’est parti pour le show Westphal. Il peut exploiter à fond sa créativité et tourne à 20,5 points de moyenne pour sa première saison avec les Suns avec un run de Playoffs qui les emmène jusqu’en Finales face aux… Celtics. Westy retrouve ses anciens potes, Jo Jo White, John Havlicek, Dave Cowens et compagnie pour une série qui restera mythique, notamment grâce au Game 5. Trois prolongations, victoire 128-126 des Celtics dans un match ultra disputé qui leur donnera l’avantage définitif sur les Finales, remportées en 4-2.

Au total, Paul Westphal a été cinq fois All-Star, quatre fois All-NBA et occupe la cinquième place des meilleurs marqueurs des Suns, une vraie carrière bien sérieuse en tant que joueur, donc. Sauf qu’en plus d’être un très grand joueur, il est aussi un grand entraîneur, parce que c’est pas le genre de légende à faire les choses à moitié. Après s’être fait la main en coachant à l’université, Westy devient assistant coach des Suns en 1988, tellement logique. Et c’est quatre ans plus tard, en 1992, qu’il devient head coach. Alors, première saison : meilleur bilan de la Ligue (62-20), le titre de MVP pour Charles Barkley et les Finales NBA contre les Bulls. En tant que coach rookie, y’en a pas beaucoup qui ont fait mieux. S’en suivent deux saison pleines où il mène les Suns en Playoffs avant de se faire limoger en 1995. Après ça, Westphal fera plusieurs retours en NBA en tant que coach ou assistant, mais n’aura jamais le même succès qu’à Phoenix. Numéro 44 retiré, Hall of Famer, Finales en tant que joueur et en tant que coach, il est bien l’une des plus grandes légendes des Suns, if you didn’t know, now you do. 

C’est la sale nouvelle de la journée, le genre qui casse le mood du jour. Après une carrière de joueur et de coach admirable, Paul Westphal fait peut-être face à son plus grand défi en tant qu’homme. On lui envoie évidemment toute notre force, courage Paul.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top