Blazers

Damian Lillard s’est fâché tout jaune contre les Sixers : 51 points à 16/28, apéro, et les Blazers sont toujours en vie

C’était un peu le genre d’événement dont on se doutait très fort qu’il allait arriver, un peu comme un orage quand on voit les nuages noirs se rapprocher. On avait même parié dessus hein, pas fous les mecs, et évidemment Damian Lillard a tenu son rang. Un choke ça va, deux chokes bonjour les dégâts et les Sixers ont donc joué à merveille le rôle de la victime. Dame time, on y retourne.

On commence à connaître la chanson. Un match foiré dans les grandes largeurs, tous les vautours qui se mettent à tournoyer au dessus d’un corps fatigué… et finalement la bête se relève et se remet en chasse. Les vautours ? Pat Beverley, Paul George et toute une clique de mecs rêvant jour et nuit de voir Damian Lillard se faire dessus. La bête ? Damian Lillard justement, tancé la veille après des lancers loupés et une défaite gênante face aux Clippers, qui avait donc besoin de remettre les gaz dans la course aux Playoffs. Et oh quelle surprise, ce Sixers-Blazers fut le théâtre d’une nouvelle mixtape du joueur-rappeur. Au final ça donne quoi ? Allez, on s’assoit. 51 points à 16/28 au tir dont 4/12 du parking et 15/16 de chez l’horloger, sept passes pour la forme et une victoire es-sen-tielle dans la course au play-in tournament. Un cinquième match à cinquante pions cette saison (ça va toi ?), face à des Sixers emmenés par un étonnant duo Josh Richardson / Trey Burke, car à l’absence de Ben Simmons s’était ajoutée très tôt celle de Joel Embiid, sorti de bonne heure pour une blessure au genou. Qu’est-ce qu’on peut retenir d’une telle perf ? 1) Damian Lillard est un foutu cannibale, l’un des plus voraces de toute la Ligue évidemment et 2) les Blazers ne lâcheront rien dans la course aux Playoffs et reviennent d’ailleurs souffler très fort dans la nuque des Grizzlies tout en gardant les Spurs et les Suns à distance respectable, tout en s’étant assurés hier que les Kings et les Pels pouvaient désormais ramener la coupe leurs sacs à la maison.

Une nouvelle démo de DAME D.O.L.L.A. et une victoire bien utile pour les Blazers. La dernière ligne droite s’annonce folle, et on en connait un qui semble déterminé à ne surtout pas partir en vacances dans dix jours…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top