News NBA

Adam Silver évoque pour la première fois un arrêt éventuel en cas de souci dans la bulle : si vous n’étiez pas encore pessimiste, il est l’heure

Adam Silver 20 novembre

Faut pas se planter sur ce coup là Adam.

Source : YouTube

Les mots sont lâchés et ils sont lourds dans leur signification. Pour la première fois, Adam Silver, le boss de la NBA, a exprimé publiquement une inquiétude quant à la possible apparition de cas de maladie dans la bulle d’Orlando. Ces propos interviennent alors qu’une majorité des 22 équipes prenant part à la reprise sont déjà présentes ou sur la route de la Floride. Ça commence à faire beaucoup là. 

Alors que les défections de joueurs importants s’enchaînent ces derniers jours, Adam Silver s’est exprimé en vidéoconférence pour Fortune sur le processus de reprise de la NBA à Orlando. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne rassure pas énormément les sceptiques. S‘il a maintes et maintes fois réaffirmé que les mesures de protection et de contrôle seront maximales, il émet aujourd’hui un sérieux doute sur le fait que la bulle soit réellement imperméable au coronavirus. Rien de rassurant en somme, mais Adam… Balancer ce genre de propos alors même que les équipes sont quasiment toutes sur le chemin ou déjà présentes à Orlando ? T’assures pas trop sur ce coup là mec. Ainsi, la principale préoccupation du chef de la ligue est bien désormais d’identifier tout cas positif dès son entrée dans la bulle.

« Nous ne serions pas surpris si, à leur arrivée à Orlando, certains joueurs supplémentaires étaient testés positifs au virus. Ce qui serait en revanche plus inquiétant, c’est si les joueurs atteints sur le campus l’étaient encore une fois leur quarantaine effectuée. Tout test positif serait alors significatif d’un réel problème. »

Serein mais pas trop le Adam. En effet, un cas positif au delà de la période de quarantaine imposée (minimum 2 jours) forcerait un arrêt de la machine le temps de l’identification de la source de contamination. Là dessus, le Commissioner semble être toutefois assez confiant. Bah en même temps c’est mieux sinon ça voudrait dire que tout le monde peut chopper la maladie et ça, pas cool mais alors pas cool du tout.

« Je pense que nous avons la possibilité de tracer et de comprendre comment le cas positif est arrivé et d’où il vient. Nous pouvons même analyser le virus en lui-même pour savoir si la souche est identique pour certains joueurs ou s’il s’agit de formes différentes du virus attrapées indépendamment sur le campus. Cependant, si les résultats traduisent une diffusion du virus significative sur le campus, nous serions obligés de nous arrêter à nouveau. »

Les mesures mises en place sont donc théoriquement parées à faire face à un éventuel début de contamination au sein de la bulle. Mais rien n’est moins sûr quant au fait qu’elles seront effectives si la situation se présente. En effet, pour le parallèle sportif, la MLS, qui a repris dans le complexe de… Walt Disney World à Orlando, fait actuellement face à un début de situation pour le moins délicate avec une multiplication de cas rapides et une équipe (Dallas) déjà exclue de la compétition.

Attention Adam Silver et l’ensemble de la NBA : opération à haut risque que de tenter une reprise à Orlando. Tout est fait pour que l’ensemble de la compétition se déroule sans le moindre accroc, mais ce sont de réels risques qui planent sur le retour au jeu de la NBA. Alors Adam, assure le coup, car il n’y qu’une seule chose que l’on souhaite ici : que la balle orange règne à nouveau. 

Source texte : Fortune/ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top