Lakers

Sans contrat pendant 1 an et demi, J.R. Smith est passé par la case dépression : merci Gérard, notre journée est foutue maintenant

Cavs, J.R. Smith

Viens faire un câlin Gégé, vite.

Source : YouTube

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé… J.R. Smith, notre Gérard, Gégé pour les plus intimes, s’est confié sur le doute et la tristesse qui l’ont envahi durant ces 18 derniers mois sans contrat. En même temps, quelle peine de voir la NBA fonctionner sans le plus grand joueur de son histoire. Une situation intenable chez TrashTalk. 

Les hommes mentent, pas les chiffres. La consommation de mouchoirs et d’anti-dépresseurs au sein de la rédaction à augmenté de 450% durant l’année passée. Quel crève-cœur plus terrible que de savoir que la Grande Ligue laisse de côté le meilleur élément à ne l’avoir jamais fréquenté ? Ainsi, rares ont été les moments durant lesquels les sanglots n’ont pas éclaté en pleine réunion. Plus sérieusement, J.R. Smith est revenu très récemment pour ESPN sur la dépression qu’il a traversé loin des terrains. Une période durant laquelle rien ne le rattachait au basket, et qu’il a passé loin du plus beau sport d’entre tous.

« J’ai subi un état de dépression durant une longue période. Tout cela a duré plusieurs mois durant lesquels, alors même que je suis un grand fan de jeux vidéo, je ne voulais même plus jouer à 2K. Je ne voulais même plus jouer, je ne voulais même plus m’entraîner. En fait, je ne voulais plus rien faire en rapport avec le basket.

Excusez moi, j’ai du m’arrêter en plein milieu de la citation pour aller chercher ma boîte de Kleenex. Avec une déclaration pareille, on saisit un peu plus la détresse qui a envahi notre Gérard ces derniers temps. Bah oui, se dire que parader et faire la grosse moula torse nu pendant plusieurs jours n’arrivera plus est un déchirement insoutenable. Dans la suite de l’entrevue, le champion 2016 prend la mesure de ce que le basket et la NBA représentent pour lui et explique qu’il va désormais profiter de chaque instant au maximum. 

« Maintenant plus que jamais, je veux juste apprécier chaque moment pour ce qu’il est, et que ça continue l’année prochaine ou non, je veux juste profiter à fond de chaque instant. J’ai été loin du jeu pendant longtemps. Pour quelqu’un qui a passé la majorité de sa vie d’adulte dans la ligue, quand tout s’arrête, ça fait un choc. C’est normal de ne pas comprendre la valeur d’une chose avant de la perdre. »

Philosophe le Gérard, en plus d’un talent inégalable le cuir orange entre les mains. On remarque cependant que cette période délicate dans la vie du joueur préféré de ton joueur préféré l’a certainement fait grandir et prendre en maturité. Apprécier chaque instant, ça veut dire ne pas réfléchir quand il faut passer la balle à LeBron ? En tous cas, sa signature chez les Lakers après le forfait d’Avery Bradley signifie pour lui le début d’une nouvelle expérience, et pour nous un bonheur divin.

J.R. Smith, bienvenue en NBA, à nouveau. Pour aller chercher la bague avec Bronbron et son acolyte au mono-sourcil ? On lui souhaite, et on n’attend qu’une chose ici : pouvoir crier sur chaque shoot du parking de notre champion. En attendant on vous laisse, on doit finir de nettoyer la salle de réunion qui est encore sale, c’est qu’on a fait une sacrée teuf quand même.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top