News NBA

Amar’e Stoudemire zieute fort la retraite : cette fois, ça sent vraiment la fin pour STAT

Amar'e Stoudemire

Bientôt l’heure de se faire des barbecues avec l’ami Vince…

Source image : YouTube

On parle un peu trop de retraite à notre goût en cette fin de mois de juin 2020. Après Vince Carter, c’est au tour d’Amar’e Stoudemire d’évoquer son envie de raccrocher. Mais ce ne serait pas la première fois que le trentenaire céderait à nouveau à l’appel des parquets et rien n’est officiel pour l’instant. Les fans des Suns ont donc encore un peu de temps pour s’y préparer, et rendre hommage dignement à l’un des visages de la franchise de l’Arizona.

Voilà, c’est fini. Enfin pas tout à fait. Mais presque. Amar’e Stoudemire n’en est pas loin. Âgé de 37 ans, le poto de Steve Nash a quitté la NBA en 2016, direction l’Israël et la Chine. Un passage à l’Hapoël Jérusalem un autre chez les Sturgeons du Fuijan, puis STAT avait signé pour une last dance au Maccabi Tel-Aviv. Sauf que pour l’Américano-Israélo-Péruviano-Finlandais, il serait peut-être temps de ranger les sneakers et opter pour les claquettes au bord de la piscine. Invité du podcast Listen In With KNN de Fox Sports, l’intérieur s’est exprimé sur ses envies de retraite, liées notamment à l’éloignement avec ses enfants. Car bon, nul doute que l’ami Amar’e doit avoir encore de beaux restes malgré son âge assez avancé.

« Je pense que je vais bientôt arrêter. Ma famille me manque. Je joue à l’étranger depuis quatre ans maintenant. Une saison prend six à sept mois dans une année. Et mes enfants me manquent donc ça a été difficile ces quatre dernières années de jouer à l’étranger pour moi. »

On avait revu Stoud’ tâter de la balle orange en BIG3 League en 2018 et il rêvait encore secrètement de terminer par une saison dans l’Association. Malheureusement, sans signe d’une possible franchise à la recherche d’un vétéran à signer au salaire minimum, STAT avait dû retourner en Israël. Si on ne sait pas quand l’annonce de cette retraite deviendra officielle, le monde du basket doit se tenir prêt à dire adieu à un joueur formidable. En carrière, le Rookie de l’Année 2003 tourne à 18,9 points, 7,8 rebonds de moyenne en 846 rencontres disputées. Au-delà des statistiques, l’intérieur des Suns ou des Knicks a été quand même six fois All-Star. Comment oublier ses huit saisons du côté de Phoenix ? En compagnie d’un Nash double MVP, les deux joueurs des Soleils ont été les deux vedettes de l’un des plus beaux shows des années 2000. Le Canadien balle en main, écran de Stoudemire, pick-and-roll, passe de alley-oop de Steve et gros dunk d’Amar’e. S’il a souvent été reconnu pour ses qualités athlétiques, l’intérieur n’était pas qu’un joueur costaud, poseur de dunks et machine à highlights. Demandez à Duncan lors des Finales de Conférence en 2005, personne n’a oublié ses 37 points de moyenne. Pas de bague certes, un départ vers New York en 2010 et une magnifique première saison où il aurait pu aller chercher le MVP et puis tout s’est écroulé. Pépins physiques, extincteur, la galère des Knicks, des statistiques en baisse et un contrat mirobolant. Résultat, Stoudemire finira sa carrière entre Dallas et le Heat… on l’aurait presque oublié. Mais ce qui est sûr, c’est que jamais on n’oubliera Amar’e, alors merci pour tout !

Bientôt le clap de fin pour Amar’e. On n’attendait plus un retour de Stoud’ du côté de la Grande Ligue, mais cette petite décla’ nous rend bien nostalgique…

Source texte : Listen In with KNN – Fox Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top