News NBA

Alex Antetokounmpo rejoint Murcie en Espagne : le petit dernier entre en couveuse, rendez-vous dans cinq ans sur le toit du monde

Alex Antetokounmpo 23/06/2020

La NCAA ? Non merci.

Source image : YOUTUBE

Après Thanasis et Kostas, c’est donc le petit dernier Alexandros qui intègre le circuit professionnel. Si le but ultime est évidemment de rejoindre ses bros’ en NBA, le cadet de la fratrie veut d’abord engranger de l’expérience en Europe.

Direction Murcie et le soleil d’Espagne pour le jeune prospect. À 18 ans, Alex Antetokounmpo va redécouvrir les joies du Vieux Continent après avoir passé ses années de lycée au Dominican High School, dans le Wisconsin. Il s’est d’ailleurs occupé lui-même d’annoncer la nouvelle sur les réseaux sociaux. Doué de ses mains pour jouer au basket, le petit Alex a épaté ses camarades de classe avec plus de 20 points et 7 rebonds de moyenne pour sa dernière année avant la NCAA… ou pas. Car le garçon a bien reçu des offres des facs de Green Bay et d’Ohio mais a finalement décidé de rompre avec le circuit traditionnel et d’aller aiguiser ses crocs en Europe. Une « fierté et une grande joie » pour son frère Giannis, et un choix soutenu par son coach de lycée Jim Gosz, pour ESPN.

Les avantages d’aller batailler en Europe sont multiples. D’abord, Alex touchera un salaire mensuel, pratique interdite dans une NCAA pourtant considérée comme un marché très lucratif pour les universités et les télévisions, entre autres. Ensuite, il disputera des matchs face à des joueurs plus aguerris, plus âgés, connaisseurs du basket et avec certainement le désir de se farcir le « petit frère de ». Et c’est exactement ce qu’est venu chercher le prospect à Murcie. En décembre dernier déjà, il parlait du poids de son nom pour ESPN. Un poids visiblement aussi léger qu’une plume. Mouais.

« Je ne crois pas vraiment à une telle pression, mais c’est certainement beaucoup d’attentes… pour vous. En étant le petit frère, on nous dit quoi faire la plupart du temps, mais il suffit de prendre la critique et de passer à autre chose. »

Dernier de la fratrie, Alex Kid voit tout ses frères en NBA et n’a qu’une envie : faire lui aussi son trou dans la Grande Ligue, et être éligible dès 2021. Comme lui, de plus en plus de jeunes espoirs refusent la NCAA et préfèrent aller se frotter au contact de la G League ou dans les championnats européens. Gros prospect annoncé à la Draft 2020, le Français Killian Hayes jouait par exemple cette saison à Ulm, en Allemagne. Autre exemple actuel, le cas de Deni Avdija, le grand espoir israélien qui s’apprête à reprendre sa saison avec le Maccabi Tel Aviv et qui figure déjà dans le top 10 de la prochaine Draft. Autre symbole de cette décentralisation croissante des États-Unis et du circuit NCAA, l’Australie est une nouvelle terre d’accueil pour les meilleurs lycéens américains. La ligue de basket australienne (NBL) a d’ailleurs récemment lancé un programme intitulé NBL Next Stars Program, dont R.J. Hampton et LaMelo Ball ont récemment fait partie.

Alexandros Antetokounmpo débarque en Espagne pour faire du sale. Si le garçon parvient à faire danser le flamenco à ses adversaires sur une saison complète, une petite place dans un roster NBA pourrait se libérer très vite. En tout cas, le frérot du Greek Freak ne vise pas autre chose.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top