Spurs

Lonnie Walker IV a coupé sa tignasse, mais il a surtout « enlevé un masque » : un passé très douloureux dont il devait se séparer

Lonnie Walker

Victime d’abus sexuels quand il était enfant, LW IV a voulu se couper de son passé.

Source image : NBA League Pass

Lonnie Walker IV était reconnaissable à travers sa coupe de cheveux pour le moins originale, le genre de coupe qui rappelait Marge Simpson. Mais c’est désormais de l’histoire ancienne. Parce que oui, le jeune joueur des Spurs a coupé sa tignasse, révélant par la même occasion un passé très douloureux. 

C’est sur son compte Instagram qu’on peut voir sa fameuse coupe de cheveux vivre ses derniers instants. Aux côtés de plusieurs potes en plein délire, Lonnie Walker IV se cache le visage pendant que le coiffeur fait son travail, tondeuse à la main. Ça y est, c’est enlevé, et avec ça, c’est toute une histoire qui est définitivement laissée dans le passé. Un passé qu’il a révélé en associant un long message à la vidéo, le genre de message touchant qui demande beaucoup de courage. Car dans celui-ci, le joueur des Spurs a partagé publiquement un lourd secret.

« La vraie raison pour laquelle j’ai commencé à me laisser pousser les cheveux en CM2, c’est parce que c’était un moyen de me cacher. Durant cet été-là, j’avais beaucoup de famille autour de moi. […] J’ai été harcelé sexuellement, j’ai été violé et victime d’abus sexuels. Je m’y suis même habitué car à cet âge-là, je ne savais pas ce qui correspondait à quoi. J’étais un enfant crédule et curieux qui ne connaissait pas le vrai monde. Je me disais que mes cheveux étaient quelque chose que je pouvais contrôler. Ils m’appartenaient, je pouvais en faire ce que je voulais et être créatif. Et cela m’a donné confiance. »

Wow. Oser s’exprimer publiquement sur un sujet aussi sensible et personnel, ça demande du cran. Mais quel a été le déclic ? Visiblement, le contexte actuel lié au coronavirus a joué sur la santé mentale de Lonnie Walker IV, et il a eu besoin de se libérer de tout ça.

« Récemment, je n’étais pas au mieux. De vieilles histoires me sont revenues à l’esprit, et cela m’a épuisé mentalement. Ces démons… à cause du virus, j’ai commencé à me regarder dans le miroir, pour voir qui j’étais vraiment, même derrière ces portes fermées. Pour la faire courte, j’ai trouvé la paix et le bonheur en moi, grâce à la volonté de Dieu. J’ai pardonné à tout le monde, même aux personnes qui ne le méritent pas. Pourquoi ? Parce que c’est un poids mort. Le temps n’attend personne, alors pourquoi devrais-je gâcher le mien pour ça ? »

Ainsi, se couper les cheveux est avant tout un acte symbolique. Avant la campagne 2019-20, Jaylen Brown avait réalisé quelque chose de similaire pour se libérer de l’anxiété qu’il avait ressentie la saison dernière. Ici, Lonnie Walker IV veut laisser ses démons liés à son enfance derrière lui.

« Ça va bien plus que loin que simplement me couper les cheveux. Mes cheveux me servaient de masque pour cacher l’insécurité que je ressentais. »

Lonnie Walker IV a terminé ce message bouleversant en déclarant qu’il se sentait bien dans sa tête désormais, et qu’il était vraiment prêt à penser au présent ainsi qu’à l’avenir. Autrement dit, il semble être en paix avec lui-même et avec le monde qui l’entoure, et ce malgré le grand traumatisme qu’il a vécu durant ses plus jeunes années. Âgé aujourd’hui de 21 ans, le sophomore des Spurs ne voulait tout simplement plus vivre enfermé dans ce passé très difficile.

Prêt à aller de l’avant et à affronter positivement les challenges de la vie, Lonnie Walker IV avait besoin de s’exprimer, de couper ses cheveux, de passer à autre chose, et de laisser dans le passé ce qui appartient au passé. On ne peut qu’applaudir son courage.

Source texte : Instagram Lonnie Walker IV

 

Voir cette publication sur Instagram

 

The real truth as to why i started doing this early 5th grade, it was a cloaking device for me. During the summer of my 5th grade year I was around more family. Some that names will be left alone I was around more. I was sexually harassed, raped, abused, I even got accustomed to it because being at that age you don’t know what is what. I was a gullible curious kid that didn’t know what the real world was. I had a mindset that my hair was something that I can control. My hair was what I can make and create and be mine. And it gave my confidence. As of recently I wasn’t at my best. Previous History popping up in my head and it sucked mentally “demons”….. because of this virus, I began to truly look at myself in the mirror and see who I truly was even behind closed doors. Long story short I have found peace and internal happiness through this journey god willingly. I forgave everyone even the people that don’t deserve it why? Because it’s dead weight. Time doesn’t wait on anyone so why should I waste my time on it ? Me cutting my hair was more than a cut. My hair was a mask of me hiding the insecurity’s that I felt the world wasn’t ready for. But now better then ever. Out with old. In with the new. I have shed my skin mentally, emotionally, physically, and spiritually. Life will always be hard. Gotta play with the cards your dealt with and try and make a winning hand. And if you lose. It’s never a lost. It’s a lesson 🙏🏾. I’m gonna be off this for awhile still growing through this. Just know I love each and everyone one of y’all. Peace love and happiness 💕🙏🏾

Une publication partagée par Lonnie Walker IV (@buddah) le

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top