Knicks

Les Knicks envisagent un transfert pour Julius Randle : qui veut d’un joueur talentueux mais perso et médiocre en défense ?

Julius Randle

Alors, qui est chaud ?

Source image : YouTube

Pas de voyage à Disney pour les Knicks. Et on commence déjà à réfléchir sur l’effectif pour la saison prochaine. Julius Randle pourrait être prié de plier bagages et d’aller voir ailleurs.

Si du côté de Brooklyn le séjour à Disney est confirmé, les Knicks sont d’ores et déjà en vacances. Piscines et mojitos pour tout l’effectif. Mais l’heure est à la réflexion et on commence à envisager la saison prochaine. Les dates du 25 août (Loterie) et du 15 octobre (Draft) sont notées en rouge dans l’agenda de Leon Rose, nouveau président des Knicks. Et si la franchise est toujours à la recherche d’un coach en chef, l’effectif actuel devrait connaître quelques modifications. D’après Marc Berman du New York Post, Julius Randle – arrivé lors de la dernière intersaison – serait sans aucun doute transférable. L’ancien des Pelicans avait déjà été dans les discussions lors de la dernière trade deadline avec possiblement une arrivée aux Charlotte Hornets, et les rumeurs pourraient donc repartir de plus belle.

Pas vraiment étonnant quand on voit la saison collective des pensionnaires du Madison Square Garden. Seulement 21 victoires… et la campagne de Julius était loin d’être exceptionnelle. Des stats correctes certes, avec 19,5 points et 9,7 rebonds de moyenne, mais des chiffres aux points et aux pourcentages au tir en net recul par rapport à sa belle saison chez les Pelicans l’an passé. 46% de réussite avec un 27,7% à 3-points bien dégueu, alors qu’il tournait à 52,4% et 34,4% derrière l’arc à New Orleans pour 21,4 points par match. En même temps, scorer aux Knicks, c’est un peu plus compliqué vu ce qu’il y a autour. Vous ajoutez à ça ses errances défensives ainsi qu’un côté bouffeur de ballons assez relou, et on comprend pourquoi le front office de la Big Apple n’est pas convaincu. On ne va pas rejeter toute la faute sur l’ancien de Kentucky, mais il ne semble pas faire partie des plans de New York, qui vise notamment la fameuse Free Agency 2021.

Arrivé l’été dernier alors que les supporters des Knicks espéraient Kevin Durant et Kyrie Irving, Julius Randle a signé un contrat de trois ans pour une somme de 62,1 millions de dollars, et une dernière année en option équipe et partiellement garantie (à hauteur de quatre millions). Avec 18,9 millions en 2020-21, le salaire du pote de R.J. Barrett reste gérable pour envisager un package comprenant Randle, même si la baisse du salary cap l’an prochain à cause du COVID-19 n’arrange pas les choses. De plus, sa cote reste correcte dans le sens où le bonhomme possède quand même du talent et n’a que 25 ans. 

On le savait dès le début, Julius Randle n’est pas le franchise player attendu par les Knicks. Nul doute que l’ancien des Pelicans ne finira pas sa carrière dans la Big Apple. À moins que les Nets veulent obtenir Randle contre un Durant ou un Irving…

Source texte : New York Post

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top