NCAA

La March Madness annulée à son tour par la NCAA : vous pouvez ranger vos brackets jusqu’à l’année prochaine

NCAA

Au moins, les Tar Heels auront une bonne excuse pour ne pas participer à la grande messe du basket universitaire cette année.

Source image : http://www.caccathletics.org/

Le coronavirus n’épargne aucun sport ni aucune compétition. Quelques heures seulement après l’annonce de la suspension de la saison en NBA, les dirigeants de la NCAA ont carrément annoncé l’annulation de la March Madness. Au moins, les Tar Heels auront une bonne excuse pour ne pas participer à la grande messe du basket universitaire cette année.

Les grandes annonces se sont enchaînées ce jeudi et la NCAA ne fait évidemment pas exception à la règle. La grande instance du sport universitaire américain a ainsi décidé d’annuler toutes ses compétitions hivernales et printanières. Entre le baseball et le hockey, le panier ballon est également touché. Pour la première fois dans l’histoire, il n’y aura pas de vainqueur du NCAA Tournament dont le palmarès était chaque année rallongé depuis 1939 chez les garçons et 1982 chez les filles. Une décision qui fait encore plus mal alors que la compétition devait commencer mardi prochain à Dayton avec une fin en apothéose prévue du 4 au 6 avril au Mercedes-Benz Stadium d’Atlanta avec plus de 70 000 spectateurs à l’occasion du Final Four. La March Madness, c’est le rendez-vous incontournable pour tous les fans de basket aux Etats-Unis pendant trois semaines marathon durant lesquelles les matchs se succèdent sans interruption pendant presque toute la journée dans des ambiance inégalables. C’est aussi un bracket devenu mythique que tout le monde remplissait avec application chaque année, de Jean-Michel Anonyme à Barack Obama. Et puis, cela représente une énorme source de revenus pour la NCAA et les universités qui se partagent presque un milliard de dollars chaque année selon ESPN dont 800 millions proviennent du contrat télé signé avec CBS et Turner. Mais 24 heures après avoir annoncé à The Athletic que le tournoi se disputerait à huis clos, le président de la NCAA Mark Emmert a dû s’aligner sur toutes les ligues professionnelles en tirant le frein à main.

« Je voulais être sûr que ces jeunes hommes et ces jeunes femmes aient une chance de disputer une telle compétition. C’est l’opportunité de toute une vie et beaucoup d’entre eux n’auront qu’une seule chance. […] Le problème est que la NBA peut reporter sa saison de plusieurs semaines et quand même terminer la régulière et les Playoffs. Nous ne pouvons pas. »

On peut dire que la NCAA aura vraiment essayé de ne pas priver ses étudiants de participer à l’un des tournois les plus suivis du pays. Mais avec une pandémie qui ne cesse de s’accroître et un pic qui semble encore à venir, l’Association a probablement pris la décision la plus sage. La rencontre entre Creighton et St. John’s au Madison Square Garden dans le cadre du Big East Tournament restera donc la dernière… mi-temps de la saison 2019-20. (Semi-)victoire et (semi-)upset du Red Storm sur le score de 38 à 35 avant que la Conférence n’annule la fin du tournoi comme toutes les autres. Drôle de fin pour une saison qui n’aura donc pas de champion à proprement parler même si la ACC a décidé de décerner son trophée aux vainqueurs de la saison régulière, Florida State, tandis que la Big Ten préfèrera laisse une ligne blanche en face de 2020 dans son palmarès. Mais il n’y a pas que les Conférences et les écoles qui sont touchées puisque cette fin de saison abrupte signifie aussi la fin d’un cursus pour tous les joueurs et toutes les joueuses dans leur senior year. Un drapeau rouge difficile à accepter pour certains comme l’explique le coach de Clemson, Brad Brownell.

« Il y a d’abord de l’énervement et ensuite tu commences vraiment à réaliser. Pour certains joueurs, leur carrière est peut-être terminée. C’est un tournoi si spécial, les jeunes veulent y participer. Ils veulent jouer dans des matchs importants. Donc au début, ils étaient contrariés. Il y avait un peu de tristesse. Ça ne va pas être facile pour eux dans les 24 ou 48 prochaines heures. »

En effet, jouer dans un programme universitaire, aussi bon et réputé soit-il, n’est pas toujours synonyme de carrière professionnelle dans le sport. Il y a même très peu de joueurs qui poursuivent en pro, en NBA ou ailleurs. C’est pour cela que Steve Forbes, l’entraîneur de ETSU, a une proposition à faire.

« J’ai le cœur brisé pour toutes les personnes qui sont associées à notre programme et surtout pour nos cinq seniors. Ils ont dédié leurs vies pour pouvoir représenter East Tennessee State University au NCAA Tournament et ont les prive de cela sans que ça soit de leur faute. Bien que je soutienne complètement cette décision, je voudrais faire partie d’une conversation avec la Southern Conference et la NCAA pour donner à nos cinq seniors une année supplémentaire d’éligibilité afin qu’ils aient l’opportunité de réaliser leur rêve en participant à la March Madness l’année prochaine. »

La NCAA va bien sûr prendre tout son temps pour aborder toutes ces questions les unes après les autres mais ce qui est désormais sûr c’est que la March Madness n’aura pas lieu à notre plus grand désarroi. La Draft NBA risque aussi d’être repoussée, mais les prospects qui évoluaient en championnat universitaire ont déjà joué leur dernier match et les meilleurs de leur génération n’auront pas la chance de rajouter le trophée NCAA ultime à leur palmarès. 2020 est vraiment une année bizarre…

Source texte : ESPN et The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top