Pelicans

Zion Williamson et Coby White élus rookies du mois de février : encore un gros mois pour Zion et on lance le fameux débat ?

Ja Morant 4 mars 2020

Peut-on être ROY avec seulement 36 matchs au compteur ? Vous avez quatre heures.

On l’attendait de pied ferme, et on n’a clairement pas été déçu. Ca y’est, Zion Williamson a défoncé les portes de la NBA et ne laisse déjà plus grand monde de vivant sur son passage, à défaut de servir à autre chose qu’à un paillasson en défense. Les chiifres sont là, la hype est là, et on connait des mecs qui commencent à faire sacrément la gueule du côté de Memphis.

Si vous suivez un peu la ROY Race depuis le début de saison, vous n’êtes pas sans savoir que depuis octobre… deux hommes seuleme,t s’étaient jusque-là partagé les honneurs. A l’Est Vincent Poirier Kendrick Nunn, à l’Ouest l’irrésistible Jordan Poole Ja Morant. Le dernier nommé ayant – déjà – toutes les chances d’être élu Rookie Of the Year en fin de saison tant sa saison est jusque-là merveilleuse, à la tête d’une équipe de Memphis étonnante. Pour ce mois-ci néanmoins, la NBA a décidé de varier un petit peu les plaisirs en récompensant deux joueurs pour la première fois, messieurs Coby White et Zion Williamson. Coby White ? Disons que l’homme qui croit en la force de ses cheveux a surtout chauffé comme un cochon sur la période post All-Star Weekend, en enchainant notamment trois matchs de fou malade entre le 23 et le 26 février. 33 puis 33 puis 35 points en sortie de banc, des bombes du parking à faire passer Steph Curry pour un manchot, et au final un mois de mars terminé à plus de 20 points de moyenne dans la difficile saison de sa franchise légendaire mais surtout légendairement inconstante cette saison.

Son collègue de l’Ouest ? Il ne pouvait juste pas en être autrement. Débarqué officiellement dans le monde adulte fin janvier, l’ancien beast de Duke a immédiatement pesé dans la Grande Ligue et tourne déjà à plus de 26 points de moyenne en envoyant surtout une impression de domination assez incroyable. Son premier match face aux Spurs fut psychédélique, ses deux duels avec LeBron sont déjà des classiques, ses finitions en altitude également et la marge de progression est telle que certains joueurs tremblent à la seule évocation de son nom. Tellement fort que la main-mise de Ja Morant sur… le trophée de ROY est à deux doigts d’être remise en cause, en sachant que si Zion joue tous les matchs restants comme son staff semble l’avoir annoncé hier, le phénomène de NOLA affichera 36 matchs en fin de saison, soit un de plus que ce qui avait permis à Joel Embiid d’être à deux doigts de gratter le ROY 2017.

On vous arrête tout de suite, ce serait complètement fou, et ce serait probablement un sacré braquage, plutôt honteux d’ailleurs. Selon toute vraisemblance Jaja devrait donc aller chercher son trophée fin juin mais, simple question, il se passe quoi si Zion tourne à 24/8 en mars et qu’il emmène ses Pels en Playoffs au détriment des… Grizzlies ? Hein, il se passe quoi ?..

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top