Pelicans

Preview Blazers – Pelicans : les volatiles dans l’Oregon pour sweeper Portland en régulière, ça nous rappelle un truc

Zion Williamson 21 février 2020

Des créatures volantes non identifiées arrivent à Portland à 4h30.

Source image : Youtube

Le hasard du calendrier veut que les deux adversaires du soir jouent une partie de leur saison dès ce match de reprise post-All-Star break. D’un côté, les Pelicans espèrent surfer sur la hype qui entourent leurs jeunes et notamment un certain Zion Williamson tandis que les Blazers voudront quand même profiter de la défaite concédée hier soir par Memphis malgré l’absence de leur franchise player.

Seulement un match et demi sépare le neuvième, Portland, de son invité du soir, onzième. L’occasion pour les Pels d’effectuer un joli rapproché au classement et pourquoi pas de croire un peu plus aux Playoffs en cas de victoire au Moda Center cette nuit. Pour ça, les hommes de la Louisiane pourront s’inspirer de leur prestation contre cette même équipe le dernier mercredi avant la fête à Chicago qui s’était soldée par une victoire fleuve (138 à 117). Le fameux soir où le père Zion tapa son record en carrière avec 31 points accompagnés de 9 rebonds dont 6 offensifs sur une raquette des Blazers quand même composée de l’un des meilleurs rebondeurs de la Ligue (oui Hassan, on parle de toi). Après s’être amusé au United Center à faire tanguer les paniers lors du Rising Stars Challenge, la pépite de Duke s’appuiera une nouvelle fois sur sa garde rapprochée composée de Holiday, Ball, Hart, J.J Redick et de son coéquipier All-Star, Brandon Ingram, qui devrait être de retour après une blessure à la cheville. Avec son effectif quasiment au complet et des automatismes qui commencent à se créer, Alvin Gentry a de quoi être optimiste avant le début des hostilités prévu cette nuit à 4h30 du matin.

La chanson n’est pas tout à fait la même pour les Blazers. Le huitième spot synonyme de qualification pour les Playoffs n’est pas loin (3,5 matchs) mais Terry Stotts s’apprête à devoir préparer une série de trois ou quatre matchs sans son go-to-guy. La rencontre servira de test grandeur nature pour Portland. Après la correction reçue au Smoothie King Center il y a une semaine, seront-ils capables de ralentir le jeu rapide des Pelicans dans leur antre fétiche ? Y a t-il un joueur capable de freiner le phéno issu de la dernière Draft ? Bon courage à Monsieur Blanc-côté, mais on espère pour lui que Trevor Ariza pourra aussi venir en aide pour le gêner un peu et ralentir le bulldozer lorsqu’il aura décidé de tout transpercer pour aller jusqu’au cercle. En plus de Dame, le pire cauchemar de LeBron, Mario Hezonja, manquera à l’appel ce soir, ce qui ne sera pas le cas de l’ancien de North Carolina, Nassir Little, de retour après cinq matchs manqués pour cause de cheville douloureuse. Tout le monde devra mettre le bleu de chauffe côté Portland, que ce soit C.J., Hassan ou encore Gary Trent Jr. pour amorcer une nouvelle spirale positive dans l’Oregon.

Quatrième et dernière confrontation de la saison entre ces deux équipes. Avec un potentiel sweep de la part des volatiles, l’occasion est belle pour Holiday et sa troupe de raviver les souvenirs d’antan et de montrer que le père du petit Damian se prénomme toujours Jrue. Prenez vos paris, demain il sera trop tard.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top