Suns

Kelly Oubre Jr. puni sur le banc : louper le train des Playoffs oui, mais un bus non

Monty Williams fait respecter sa discipline à Kelly Oubre Jr.

Source image : NBA League Pass

Encore une saison galère pour les Suns, aucune surprise. Malgré ça, une petite satisfaction dans l’Arizona : Kelly Oubre Jr. Mais l’ancien joueur des Wizards a loupé le bus de l’équipe et a été sanctionné en commençant la rencontre suivante sur le banc. Monty Williams ne rigole pas.

Cette info pourrait sonner comme une blague tant la franchise de l’Arizona nous y a habitué ces derniers temps. Mais cette fois-ci, pas de Monty Python pour nous faire rire, c’est plutôt Monty Williams qui impose sa loi. Comme sous-entendu par de nombreux insiders avant le match contre les Lakers, Kelly Oubre Jr. ne faisait pas partie du cinq majeur pour la première fois de l’année à cause d’un retard pour prendre le bus de l’équipe. L’information a été confirmée par le joueur lui-même au micro de Gina Mizell de The Athletic.

« Le coach a fait ce qu’il devait faire pour faire respecter sa discipline. Ce n’est pas une chose dont on est fier, j’essaie toujours d’être à l’heure. Je dois juste l’accepter et faire en sorte que ça n’arrive plus. »

Dans tous les cas, ça n’enlève rien à la très bonne saison jusque-là du joueur des Suns. Le joueur tourne à 19 points, 6,6 rebonds, 1,5 passes et 1,3 steal cette saison. Une performance de très bonne facture qui surprend des gens de l’autre côté de l’Atlantique. Notamment, il a ébloui son public face aux Rockets la semaine dernière avec 39 points, 9 rebonds, 9 passes face à l’équipe la plus grande de la Ligue. Il fait partie des quelques bonnes satisfactions de cette saison des Suns, malgré une treizième place au classement de la Conférence Ouest et des Playoffs encore bien loin. Cependant, Kelly tend à rassurer sa franchise et son entraîneur pour le futur. Il est jeune, il s’entend très bien avec le All-Star Devin Booker (quoi, il n’est pas All-Star ?), il représente une garantie quant au futur des Suns. On imagine donc que le prolonger sera de nouveau une priorité du front office qui ne lui avait offert que deux années de contrat cet été. Car à 24 ans, KOJ s’inscrit clairement comme un titulaire NBA dans ce rôle de scoreur et d’energizer capable de prendre feu et de faire basculer le momentum d’un match.

Un coach qui recadre son joueur, fait respecter sa loi et veut imposer une discipline d’un champion, selon ses mots. Un joueur qui l’accepte et se remet en question. Une information qui semble rassurante pour la fanbase des Suns, ça n’arrive pas souvent. 

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top