Pelicans

Jrue Holiday se plaît chez les Pelicans : le chef de colo n’est pas près d’aller voir ailleurs

Jrue Holiday

Uncle Jrue aime les Pels, et il compte bien y rester.

Source image : YouTube

Après avoir fait l’amour aux Blazers sans préliminaires cette nuit, comme dirait un célèbre commentateur de football argentin, les Pelicans ont une nouvelle raison de se réjouir. Jrue Holiday se plaît en Louisiane, et il le fait savoir. On va finir par retrouver le sourire du côté de la Nouvelle-Orléans, un bel équilibre commence doucement à se former, il ne reste plus qu’à continuer de performer.

La saison n’a pas commencé de la meilleure manière pour les Pelicans, en perdant Zion Williamson pour une bonne quarantaine de matchs. Après le départ du monosourcil à Los Angeles cet été, le numéro 1 de la Draft était attendu comme le Messie, il a surtout vu l’infirmerie jusqu’au mois de janvier. Les défaites ont suivi, au point d’essuyer treize revers d’affilée, le groupe est jeune mais l’ambiance n’était pas tellement aux soirées. Mais depuis peu, tout va mieux : le collectif est au complet et les Pels parviennent même à gagner. Les jeunes se développent individuellement et commencent à se trouver : l’avenir semble radieux à New Orleans. Zion domine, Lonzo distribue et le ficelo Brandon Ingram score et représentera même les siens au All-Star Game, que demander de plus aux nouvelles recrues ? Et la marge de progression de ce beau petit monde est loin d’être terminée. Forcément, voir les jeunes Pels prendre leur envol peu à peu, ça fait plaisir à ce bon vieux Jrue Holiday, qui l’exprime pour CBS Sports. Alors qu’à l’arrivée de la trade deadline, des rumeurs de transfert voyaient le Pelican migrer, l’ancien lui se verrait bien rester.

« J’ai franchement l’impression d’être fait pour cette équipe, et c’est vraiment cool de voir ce qu’on est devenus ensemble. Je suis impliqué dans l’équipe et avec les joueurs, à chaque match je suis prêt à prendre les armes et à me battre pour eux. »

Le presque trentenaire contribue depuis le début de saison à la construction d’un groupe de jeunes solides, et son rôle semble l’épanouir : le tonton se plaît en Louisiane. Et maintenant que les victoires s’enchaînent, au point d’envisager un comeback vers une huitième place synonyme de Playoffs, l’attente en valait la peine. Holiday compte bien rester fidèle à sa franchise, attention tout de même à ne pas finir tradé à Cleveland contre deux Schoko-Bons et une boule à neige. Quoi qu’il en soit, du côté du joueur, on peut compter sur Uncle Jrue. Il galérait chez les Pels, Lonzo et Ingram galéraient chez les Lakers, c’est peut-être à partir de cette année que la fine équipe va pouvoir se reconstruire sur des bases saines. Et à regarder les matchs, le basket de NOLA semble aussi fun à voir qu’à jouer. Avec l’arrivée d’un potentiel énorme franchise player en la personne de Zion, on est enfin au complet, et pour un effectif aussi jeune, les résultats deviennent prometteurs. Finalement, un bon équilibre entre enfants talentueux et vieux briscards, dans le bayou, ça a l’air pas tout mal pour progresser.

Malgré le départ d’Anthony Davis, est ce qu’on ne va pas voir se monter dans un futur proche la meilleure équipe des Pels depuis des années ? Jeunes et vétérans motivés, si les Playoffs ne sont pas pour cette saison, à ce rythme, ça ne saurait tarder.

Source texte : CBS Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top