Pelicans

Jrue Holiday n’a jamais aussi bien porté son nom : opération synonyme de fin de saison, à l’année prochaine

Jrue Holiday

Jrue Holiday est blessé et ne verra pas les Playoffs, sa franchise non plus d’ailleurs.

Source image : YouTube

Victime d’une blessure musculaire, Jrue Holiday a subi une opération qui l’immobilisera lors des six prochaines semaines. Une nouvelle synonyme de fin de saison pour le guard alors que les Pelicans suivront les Playoffs à la télé cette saison. Le All-Star 2013 pourra profiter de son inter-saison pour se remettre d’aplomb et travailler pour emmener ses futurs coéquipiers qu’ils soient de Boston ou de Los Angeles en postseason la saison prochaine.

C’est une fin de saison particulièrement pénible à vivre pour les fans de la Nouvelle-Orléans. Entre un Anthony Davis qui a déjà la tête ailleurs et le forfait de Jrue Holiday, Elfrid Payton et Julius Randle sont les seules motifs de satisfaction pour les abonnés du Smoothie King Center qui sont presque devenus des spécialistes du tanking en quelques mois. Actuellement neuvièmes en partant de la fin, les hommes d’Alvin Gentry ne sont qu’à un match de la sixième place des cancres détenue par les Mavs. Même les Hawks sont atteignables avec les victoires qui s’enchaînent à Atlanta. En tout cas, NOLA a bien compris le principe pour obtenir le meilleur choix possible à la Draft avec son cinq composé de Elfrid Payton, Frank Jackson, Kenrich Williams, Cheick Diallo et Julius Randle avec en sixième homme Christian Wood. Être à 1 victoire pour 9 défaites sur les 10 derniers matchs c’est super, néanmoins sans cette fausse route face à l’équipe de Dirk, ils seraient déjà derrière les Texans. Comme quoi chaque défaite compte. Cette blessure de Jrue pourrait donc bien être le petit détail qui compte à l’heure de la loterie et ça, Danny Ferry, s’en frotte les mains.

Il n’empêche que se faire opérer des abdominaux est un petit coup dur pour le frère de Justin et d’Aaron. Lui qui réalisait une belle saison sur le plan personnel et même peut-être sa plus belle au niveau des stats (21,2 points, 7,7 passes, 5,0 rebonds à 47% au shoot) sans parler de son apport défensif. Il a été NBA-All-Defensive First Team en 2018 et pourrait y prétendre une seconde fois consécutive si la défense collective des Pelicans n’était pas si calamiteuse – avoir un Defensive Rating proche de celui des Bulls, ça n’aide pas. Une chose est sûre, entre son dernier match sur la parquet cette saison face au Jazz et son premier match de la saison prochaine, ses coéquipiers auront totalement changé et l’on est pourtant sûr que dans le rôle qui lui sera attribué Jrue fera le taff grâce à sa capacité d’adaptation rare. En attendant, ça laisse une dizaine de matchs à Frank Jackson pour se montrer avant de sûrement retrouver le banc de touche.

Bon rétablissement à Jrue Holiday ! Qu’il profite au maximum de ses vacances avant de revenir en pleine forme, on n’en doute pas, sur les parquets de la Grande Ligue la saison prochaine. Et bonne chance aux Pels à la Lottery, ils vont en avoir besoin.

Source texte : New Orleans Pelicans via NBC Sport

2 Commentaires

2 Comments

  1. Ji Rue Vacances

    28 mars 2019 à 8 h 47 min at 8 h 47 min

    Les fans de pels ont tradé le league pass pour tankathon.com

    • killerdescore

      28 mars 2019 à 15 h 12 min at 15 h 12 min

      Moi je suis Tankathlon de près ,tant qu’on se rapproche au maximum du 1st pick ça me va (pour le « petit » Zion)
      Après AD voudra rester ,là c’est sur qu’en l’état c’est pas ouf ,mais en gérant l’off season correctement on peut avoir une vraie équipe assez vite

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top