Knicks

Malik Monk est dans le viseur des Knicks : parfait, ça commençait à manquer de monde sur la ligne arrière

Malik Monk

Il finira enfin par atterrir aux Knicks.

Source image : NBA League Pass

Avant-derniers de la Conférence Est, les Knicks ne peuvent pas rester dans cette situation. On parle là d’une franchise mythique dans une ville qui l’est tout autant. New York est la ville la plus peuplée et une place forte des US. New York doit ainsi avoir une franchise de basket à sa hauteur. Ça tombe bien, les Knicks ont ciblé un joueur pour le renouveau de son équipe. Il s’appelle Malik Monk. On s’excuse pour toutes les phrases qui ont précédé cette annonce si elles ont fait monter un semblant de hype chez vous.

Cela fait sept ans que les Knicks n’ont pas fait les Playoffs. Ça commence à faire long, surtout qu’on ne voit pas comment ils peuvent faire pour y retourner dans l’immédiat. Non vraiment, les résidents du Madison Square Garden ne sont pas au top. A un tel point qu’ils font la part belle à une équipe de quartier qui domine maintenant leur ville : les Brooklyn Nets. Alors dans les bureaux près de Times Square, on cherche des solutions. On vise des joueurs qui pourraient au moins être titulaires dans une équipe de NBA. Alors essayez d’imaginer comment ça s’est passé. Réunion plus que classique du front office. On se pose autour de la table et les mecs se demandent qui pourrait changer la franchise et qui est abordable tant qu’à faire. Et là… Un type propose Malik Monk en étant sûr de son coup. Le pire ? C’est que les autres ont dû répondre quelque chose comme « Oh super bonne idée ! Tout le monde valide ? Ok, bon bah je vais me pencher sur le sujet alors ». Pour rappel, Malik Monk est issue de la même Draft que Frank Ntilikina et il se disait être sûr d’atterrir aux Knicks. Bingo que ce n’était qu’une question de temps. Le roster comptera d’ailleurs bientôt toute la ligne arrière du Top 14 de la classe de 2017.

Et voici comment on se retrouve à pister Malik Monk. Ils aimeraient donc ajouter un joueur sur un poste déjà particulièrement bien fournis. C’est bien malin ça. Au moins, ils pourraient avoir un renfort de leur niveau d’ici la trade deadline du 6 février. Cependant, Ian Begley de SportsNet New York admet qu’on ne sait pas si l’équipe a déjà entamé les discussions avec les Hornets, le cas échéant ce serait bien de s’y mettre les gars. L’arrière de Charlotte a joué 43 matchs cette saison à 8,4 points de moyenne avec 2,6 rebonds et 2 assists en 19,3 minutes de temps de jeu en sortie de banc. Néanmoins les Knicks ont tout de même tenté des coups. Ils ont ciblé un temps le pivot des Pistons, Andre Drummond. Les équipes qui ont discuté avec les Knicks n’ont toutefois pas senti la Grosse Pomme bouillante pour lâcher un de ses jeunes joueurs ou un premier tour de la Draft. Décidément, ça ne veut pas faire d’efforts… Il faudrait peut-être que quelqu’un se dévoue pour leur indiquer que dans un échange le concept veut que chacune des parties envoie un asset. Enfin, vous le savez, pas de bras, pas de chocolats. Pas d’assets, pas de renforts.

La Big Apple a encore deux semaines pour faire venir Malik Monk pour ramener la franchise au sommet avant de vivre une Draft puis une Free Agency où on les attend encore au top. Ils commenceront sans doute par tenter de prolonger Marcus Morris.

Source texte : SNY.tv

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top