Raptors

Les Raptors passent à 5 de suite : dans le cinq ou en sortie de banc, Norman Powell est toujours aussi chaud

Avec tout ça, on en aurait presque oublié qu’il y avait d’autres matchs au programme cette nuit. Mais ceux qui attendaient le main event de la soirée ont tout de même pu assister à une grosse victoire des Raptors pour passer à cinq de suite et conforter leur place sur leur podium face aux Sixers. Une fois de plus, Norman Powell a été précieux à Toronto en sortie de banc. Depuis le temps que certains l’annoncent, ça fait forcément plaisir de voir la prophétie s’accomplir.

Ce n’est encore pas cette fois que les soldats de la ville de l’amour fraternel se feront de bons souvenirs dans cette salle maudite. Sans Joel Embiid ni Josh Richardson sorti au bout de seulement quelques minutes suite à une blessure à la cuisse, Ben Simmons était à nouveau bien seul comme trop souvent ces derniers temps. Le meilleur marqueur du match s’appelle quand même Tobias Harris qui avait senti le besoin au scoring mais c’était insuffisant pour battre des Raptors quant à eux au grand complet. Les Sixers voient ainsi une série de quatre victoires consécutives s’arrêter à la Scotiabank Arena, qui leur porte vraiment la poisse. Il faut remonter huit ans en arrière pour retrouver la dernière win de Philadelphie en déplacement au Canada en saison. Quand même ! Alors forcément en face, ça rigole pour les champions en titre qui possèdent la deuxième meilleure série de victoires de la Ligue avec un cinquième succès de rang hier soir. Evidemment, quand l’effectif est enfin au complet, c’est beaucoup plus facile et Nick Nurse tient bien sa barque pour réaliser l’une des belles surprises de la saison à l’Est.

Comme souvent, Pascal Siakam et Fred VanVleet ont été bons, tout comme le reste du cinq majeur à part OG Anunoby qui s’est consacré à ses tâches défensives cette nuit. Mais ce qui marque encore une fois, c’est le fabuleux apport de Norman Powell en sortie de banc. Repositionné dans le second cinq quasiment depuis son retour de blessure, le produit de UCLA poursuit sur sa lancée avec encore 18 points et 8 rebonds au compteur cette nuit pour relancer la machine lorsque les stars sont dehors et redonner le momentum à T-dot. L’adresse ne lui a pas beaucoup souri de loin mais il s’est rattrapé à sa manière avec beaucoup d’agressivité sur le driving pour finir fort la tête dans le cercle. Avec les nombreux départs déplorés cet été, Paranorman était attendu par les spécialistes et par les fans. A l’approche de son prime, il devait step-up pour justifier son contrat et permettre à Toronto de rester dans le haut de tableau à l’Est. Mission réussie pour le moment avec des statistiques presque doublées par rapport à la saison dernière (15,8 points et 3,8 rebonds à 41,8% du parking contre 8,6 points et 2,3 prises il y a un an). Cette nuit, il est même passé à un panier de prolonger sa plus longue série à 20 points ou plus avec déjà cinq performances de suite dans la vingtaine depuis son retour. Une bien belle saison qu’il va falloir confirmer en deuxième partie de campagne pour pourquoi pas s’inviter durablement dans le cinq majeur par la suite. Même si les choix sont nombreux pour succéder à Spicy P au palmarès du MIP, il y a déjà plusieurs candidats dans le Grand Nord et Pow en fait partie au même titre que FVV.

Victoire cruciale pour les Dinos qui maintiennent la pression sur le Heat qui ne possède qu’un seul match d’avance au classement. Respect pour Nick Nurse qui a su se débrouiller avec tous ses absents et qui a réussi à réintégrer tout le monde avec la même facilité en plus de permettre la révélation de Norman Powell. Par contre, la tableau est beaucoup plus gris à Philadelphie qui retombe à la sixième place à l’Est derrière les Pacers. On surveillera les updates concernant Josh Richardson mais ce n’est pas comme ça qu’on imaginait la saison pour le Process…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top