Top Ten

NBA Top 10 du jour : Dallas va vite devenir the place to be si Seth Curry commence à nous faire oublier son frère

Une nuit de plus dans le grand livre de l’histoire NBA, et certains ont évidemment profité de l’occasion pour faire le spectacle. Que s’est-il passé de plus fou cette nuit ? Qui est allé le plus haut ? C’est ici que ça se passe, et on vous laisse aller à la salle pour tenter de reproduire ce que vous allez voir ci-dessous. Let’s go.

Qui dit nouvelle saison dit nouvelle formule, et cette année TrashTalk profitera du Top 10 pour vous informer chaque matin de tout ce qu’il faut savoir pour faire le malin à la machine à café. A vot’ service ma bonne dame, ça nous fait plaisir.

Ça s’est passé un 27 décembre

  • 1956 : Bill Sharman interrompt sa série de 55 lancers réussis consécutivement, le record tiendra quasiment 20 ans.
  • 1964 : Oscar Robertson rentre 16 lancers en un quart-temps, record égalé mais toujours pas battu depuis. 55 ans, ça commence à faire, t’es pas d’accord James Harden ?
  • 1967 : Red Holzman devient le coach des Knicks, avec le succès qu’on lui connaitra en 70 et 73. Tiens, un choix payant à New York, comme quoi tout arrive.
  • 1980 : on parlait de lancers un peu plus haut, alors sachez que ce soir-là Calvin Murhy débuta une série de… 78 lancers rentrés de suite. Le record actuel ? Un certain Micheal Williams, ça pue le nom d’emprunt, joueur des Wolves en 93 et auteur à cheval sur deux saisons d’un joli 97/97. Prend ça Dwight Howard.
  • 1991 : on parlait d’adresse un peu plus haut, alors sachez que ce soir-là Tim Hardaway envoya un fabuleux 0/17 au tir dans une… victoire de ses Warriors face aux Wolves. Probablement ce soir-là qu’il décida d’avoir un fils et de lui offrir la destinée qu’on lui connaît aujourd’hui.

C’était il y a un an pile poil

Ils sont nés un 27 décembre

  • 1954 : Kent Benson
  • 1972 : Kevin Ollie
  • 1980 : Danhtay Jones

On notera également que c’est aujourd’hui la fête des Jean l’Apôtre & Évangéliste ainsi que (surtout) des Évelyne, des Fabiola, des Hans, des Ivan, des Jack, des John, des Johnny, des Yann, des Yannick, des Yoann et des Yvan. Ca en fait du monde, va falloir louer une salle là.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top