Pacers

Preview Pacers – Lakers : LeBron James arrive en ville, et la dernière fois il a pris 42 pions dans la bouche

Lebron james

La tête de LeBron lors du dernier Pacers – Lakers.

Source image : YouTube

Ça va fortement batailler cette nuit à Indianapolis à 1h du matin. Les Pacers d’un côté, les Lakers de l’autre. Il n’y a peut-être plus de Lance Stephenson pour susurrer des mots doux ou souffler dans l’oreille du King. Cependant, la dernière fois que les Lakers se sont déplacés dans la campagne l’Indiana, ils ont essuyé un revers bien crade. Attention à la vengeance. 

Petit coup d’œil dans le rétro. 5 février 2019. Les Lakers visitent l’État de l’Indiana, berceau de Larry Bird. Le surlendemain, c’est la trade deadline. Et à l’époque, un certain Magic Johnson est chaud pour échanger la moitié de l’équipe, un quart de la ville de Los Angeles, sa daronne, l’Observatoire Griffith et le panneau Hollywood pour s’attirer les faveurs d’un homme assez grand avec un mono-sourcil. La volonté à peine dissimulée de l’ancien président des opérations basket des Lakers de rendre disponible tout son effectif – excepté LeBron évidemment – a sans aucun doute fait plaisir à ses joueurs. La preuve : ils ont pris une véritable branlée 136-94 par des Pacers faisant pleuvoir des shoots du parking à ne plus savoir quoi en faire. Et provoquant ainsi la pire défaite de la carrière du King au niveau de l’écart de points.

Mais les temps ont changé, les Lakers ont fini par récupérer la superstar des Pelicans. Ils sont aujourd’hui la première équipe de la Ligue, avec un petit bilan bien sympa de 24 victoires contre 3 défaites. Inutile donc de vous dire que le cinq majeur or et violet joue très sérieusement, mené par un mec floqué du numéro 23. Surtout, l’équipe de L.A. est inarrêtable en déplacement. Elle affiche un bilan de 14-1 hors de ses terres (avec 14 victoires de suite), et a récemment fait sauter l’invincibilité du Heat à domicile. Cependant, l’adversaire des Lakers cette nuit n’a pas à rougir. Indiana joue depuis le début de saison sans son franchise player, Victor Oladipo. Mais on ne se démonte pas pour une blessure du côté d’Indianapolis. Les Pacers pointent à une sixième place plus qu’honnête, ils jouent avec leurs qualités sans forcer. Malcolm Brogdon et Domantas Sabonis mènent très bien cette équipe, qui a notamment battu Boston 122-117 la semaine passée. Indiana travaille dans le silence et n’a pas besoin de précipiter le retour d’Oladipo. Enfin, les hommes de Nate McMillan restent sur sept victoires en dix matchs, nul doute qu’ils vont se dévouer corps et âme afin de poursuivre cette dynamique.

Les Lakers ont désormais la meilleure série de victoires, et le meilleur bilan, après la défaite des Bucks hier soir. Ils les rencontreront d’ailleurs jeudi. Mais avant de finir ce road-trip dans l’Est du pays, ils devront passer sur le corps des Pacers. Et ce ne sera pas une mince affaire.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top