Grizzlies

Josh Jackson cartonne en G League en attendant un appel des Grizzlies : la punition a peut-être assez duré, non ?

Josh Jackson

Allez il faut la faire démarrer cette carrière Josh maintenant.

Source image : YouTube

À tous ceux qui se demandaient où était passé le quatrième choix de la Draft 2017, un des jeunes espoirs des Suns à l’époque, pas d’inquiétude car on l’a retrouvé pour vous. Josh Jackson se balade actuellement en G League pour le compte du Memphis Hustle, l’équipe affiliée aux Grizzlies, et ça fonctionne plutôt bien pour lui dans l’antichambre de la NBA.

Le parcours de Josh Jackson est assez triste quand on sait le talent que possède ce poste 3 de formation, drafté par les Suns juste avant De’Aaron Fox pour vous donner une idée des attentes initiales pour le jeune prospect. Passé par l’université de Kansas pendant un an, sa saison rookie est encourageante avec 13,1 points, 4,6 rebonds et 1,5 passe en 25 minutes de moyenne et une sélection dans la NBA All-Rookie Second Team. Mais sa campagne sophomore est décevante… Il ne progresse pas et manque violemment d’adresse (41,3 % au tir, 32,4 % à 3-points) pour un joueur attendu au scoring. Un séjour au poste pendant des vacances en Floride en mai dernier après un concert trop arrosé, suivi d’un transfert dans le Tennessee au mois de juillet et voilà comment le double J s’est retrouvé au Memphis Hustle… dans la cave de la Grande Ligue, avec comme consigne de redorer son blason sur et en dehors du terrain, en attendant un texto de Taylor Jenkins, le coach des Grizzlies.

J.J. semble avoir compris la leçon car en dix matchs avec ses nouveaux collègues, il tourne à 23,1 points, 8,3 rebonds, 3,8 assists, 1,6 interception et 1,6 crêpe, 50 % au tir et 46 % à 3-points (avec 7 tentatives par match) et son équipe n’a pas perdu un match. Les chiffres sont impressionnants, Josh est efficace dans sa sélection de tirs, a visiblement travaillé sa gestuelle cet été, mange du rebonds, défend dur et écrase des gonfles sur la planche tous les soirs. Mais il faut tout de même rappeler qu’il joue contre de la Pro B et qu’il est donc la première option en attaque. Josh fait ce qu’on attend de lui et se concentre sur le jeu pour relancer sa jeune carrière. Il n’est sûrement pas trop tard pour lui vu les capacités du garçon mais les Oursons ont l’air décidés à prendre leur temps alors qu’ils n’ont pas d’autre objectif que de développer leurs pépites cette saison. Pourtant, Memphis n’a pas tant de temps que ça après la décision de la part du front office de ne pas activer leur team option sur la dernière année de contrat du third year. Les deux camps n’ont donc que quelques mois pour se rabibocher ou Josh Jackson pourrait quitter le Tennessee avant d’avoir enfilé le maillot des Grizzlies. Au moins, avec ses résultats récents il sait qu’il pourra toujours continuer sa carrière professionnelle en G League si jamais les 30 franchises de la NBA le snobent. Mais le but serait quand même de revenir dans l’Association pour prouver qu’il a gagné en maturité et qu’il peut devenir un vrai role player dans une équipe ambitieuse.

Il ne lui reste plus qu’à poursuivre sur sa lancée et espérer un appel pour retourner jouer avec l’élite mondiale. Ça n’est pas la débandade à l’infirmerie des Grizzlies mais on pourrait bien lui trouver une petite place dans une rotation si quelques chevilles tournaient entre temps… et tant pis pour la fin de saison du Memphis Hustle, il y avait un titre G League à aller chercher pourtant.

 

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top