Pelicans

Alvin Gentry recadre gentiment ses joueurs : pas facile tous les jours de coacher une équipe de Juniors

Alvin Gentry

On sent comme une odeur de crise du côté des Pelicans, et c’est le coach lui même qui le dit.

Source image : Youtube

Pour la seconde fois depuis le début de la saison, le coach des Pelicans a recadré son équipe dans les médias après la gifle monumentale reçue contre Dallas samedi soir (130-84). Outre la défaite humiliante, c’est l’attitude de ses joueurs qu’Alvin Gentry déplore, d’autant plus que la franchise commence à s’enliser en fin de classement. 

Le match de samedi soir a sûrement été la plus mauvaise prestation des Pelicans depuis le début de la saison : aucune adresse, aucun jeu collectif et un abandon général dès la moitié de la rencontre. En effet, se prendre une pilule comme ça en direct n’est jamais très agréable mais l’attitude de tous les joueurs de NOLA était encore pire que le reste. Ainsi, les Ingram, Ball et compagnie, en plus d’être passés à côté de leur match, semblaient ne pas vouloir se battre. Le body language ne trompe pas : tête et bras baissés, on ne court plus, on a le regard dans le vide et on abandonne. A la fin, cela donne une branlée presque historique et un bon 3/32 à trois points à vomir qui ferait passer les Rockets pour un modèle de réalisme. Et ce constat est fait par Alvin Gentry lui-même en conférence de presse :

« Je ne pense pas qu’on ait joué. Quand il ont fait un écart, je ne pense pas qu’on ait joué. Je pense que c’est la pire chose à faire, d’arrêter de jouer. On a commencé à être égoïstes en attaque, ça ne marche pas non plus. Nous sommes une équipe collective et on a commencé à jouer trop d’isolations. C’est donc un match horrible, pauvre au niveau du jeu, pauvre au niveau du coaching et on en prend tous la responsabilité. »

On prend ses responsabilités du côté du coach, et ce serait donc bien que les joueurs se mettent à faire pareil sur le terrain. En effet, la franchise de Louisiane est engluée dans les bas-fonds de la Conférence Ouest et s’ils continuent à couler, ils risquent de retrouver bientôt sur leur chemin… l’épave des Warriors. Parce que oui, faudrait peut-être se ressaisir et commencer à proposer un peu de basket, car l’équipe reste sur une belle série bien moche de huit défaites consécutives. Interrogé par rapport à cette série noire, Alvin Gentry déclarait également après le match :

« Je pourrais utiliser des mots qui fâchent maintenant, mais je ne vais pas faire ça. Mais nous contrôlons notre destin. On doit être ceux qui se battent, on doit être ceux qui jouent dur, on doit être ceux qui ne perdent pas de ballons, on doit être ceux qui prennent les rebonds. On doit trouver le joueur démarqué. Toutes ces choses-là qu’on a évidemment du mal à faire en ce moment. »

C’est déjà ça, il sait ce qu’il ne va pas le pépère, c’est à dire les bases du basket que l’on apprend en minime. Cependant, il y a un absent de marque depuis le début de la saison pour les Pelicans. Car vous l’aurez compris depuis au moins deux bonnes semaines, du côté de la Louisiane on a fabriqué un calendrier de l’avent pour attendre le retour du premier choix de la dernière Draft. Cependant, Zion Williamson, aussi imposant qu’il est, reste un rookie qui n’a pas joué la moindre minute dans un vrai match NBA et qui, en plus, revient de blessure : il ne va pas tout changer comme ça, et son coach en est bien conscient :

« Zion ne va pas arriver avec la cavalerie. On doit jouer un bon basket, sans tenir compte de ce qu’il va apporter et faire quand il sera prêt à jouer, et la manière dont on joue en ce moment est inacceptable. C’est juste inacceptable. »

On sent que le technicien veut piquer ses joueurs dans leur orgueil avec ces déclarations et provoquer une réaction. Du côté de la Louisiane on ne veut pas devenir une proie facile mais pourtant c’est ce qui se passe et ça, Gentry ne peut pas l’accepter…

« On ne veut pas devenir des souffres-douleurs pour la NBA […] Tout le monde va penser qu’ils peuvent venir prendre une victoire chez nous et c’est la pire chose que tu puisses être dans cette ligue. »

Quand un coach tire la sonnette d’alarme comme ça, on a de quoi s’inquiéter. On a visiblement un gros problème du côté de la Louisiane et cela dans le jeu et l’attitude, parce que, oui, quand t’as pas envie de jouer ça se voit et en ce moment, niveau motivation on se rapproche plus d’une équipe de DM3 du Maine et Loire que d’une franchise NBA. Zion devrait être de retour ce mois-ci et on espère que cela va réussir à remotiver tout le groupe, sinon la saison va être très longue pour les Pels.

Source texte : NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top