Rockets

Preview Rockets – Heat : après le massacre de South Beach, James Harden et ses copains ont des comptes à régler

Le mental de James Harden dans la défaite, c’est plutôt PLS ou relever la tête ? Vous avez 4 heures.

Source image : YouTube

C’était le 3 novembre dernier en Floride, première rencontre entre Houston et Miami sur la saison 2019-20. Et un +29 à la fin du match pour l’équipe d’Erik Spoelstra. Un massacre, une déroute, débâcle, débandade, piquette, déculottée, riflette, appelez ça comme vous voulez, un écart de quasi 30 points dans les dents après seulement six matchs pour une équipe qui vise le titre, ça fait tâche. Les Fusées du Texas auront l’occasion de se racheter cette nuit à la maison.

Moins d’un mois après le premier affrontement, une équipe de l’Ouest et une de l’Est se jouent pour la dernière fois de la saison déjà. Et à moins de se retrouver en Finales NBA, les Rockets et le Heat pourront se souhaiter bonnes vacances à la fin du match cette nuit. Hasard du calendrier NBA. Ce qui demeure intéressant dans cette organisation des dates et oppositions, c’est que le souvenir du match lamentablement perdu au début du mois de novembre face à cette même équipe de Miami, doit être encore bien présent dans les esprits de James Harden et sa bande. Se nourrir de cet échec encore frais, pour débarquer cette nuit la rage au ventre, et réclamer sa revanche. La formule est inspirante. Demandez à Giannis Antetokounmpo, qui a mangé un buzzer-beater de Bojan Bogdanovic dans les dents il y a plus de deux semaines, et qui au « match retour » contre le Jazz lundi a planté 50 points pour la gagne. Lors de cette première rencontre entre les Rockets et le Heat, la saison régulière en était encore à son début, les automatismes entre joueurs n’étaient pas encore rodés à Houston, les formes de chacun étaient variables, et pas encore pleinement dans le rythme et l’intensité NBA. Et les Fusées avaient connu quelques changements importants durant l’intersaison, demandant ainsi un temps d’adaptation. Aujourd’hui, les Rockets vont bien mieux, notamment en défense, même s’ils restent sur trois défaites de suite.

Si l’intégration de Russell Westbrook pose toujours question, le meneur devrait aisément scorer plus de 10 points comme c’était le cas dans le premier match. Pour Miami, les deux rookies Tyler Herro et Kendrick Nunn avaient inscrit en cumulé 17 points, c’est-à-dire quasiment la moitié en comparaison à leurs moyennes sur cette première année dans la Ligue. De plus, Justise Winslow n’avait pas participé à l’affrontement du 3 novembre, bien que l’ailier ne soit pas non plus assuré d’être sur le parquet cette nuit. Malade, il est listé en « game-time decision ». Même intitulé qui place le doute sur la présence ou non de Clint Capela, lui aussi malade. Autre joueur frappé par le statut « illness » (décidément c’est une épidémie), et pas des moindres, c’est Jimmy Butler, qui manquera très probablement le match. La nouvelle est tombée tardivement ce soir. Nul doute qu’El Barbudo a esquissé un micro sourire en apprenant l’information. Ça vaut bien quelques shoots de plus pour le Barbu cette nuit.

Harden aura le couteau entre les dents, et le cauchemar homme-à-homme nommé Butler sera sous la couette un thermomètre dans la bouche et une tisane fumante sur la table basse. Tous ces ingrédients donnent l’avantage à la star texane et ses troupes. Rien ne semble empêcher le roi du step-back d’un nouveau carton offensif. À voir si le résultat suivra, rien n’est jamais acquis face à ce très très solide Heat. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top