Magic

Evan Fournier claque son season high à Cleveland : 30 pions pour la calvoche préférée de ta calvoche préférée, et vive la France

Evan Fournier 28 novembre

30 points pour Vavane, et le Magic qui survit dans l’enfer de l’Est.

Source image : YouTube

On est tous les mêmes finalement, on a tous nos petites préférences. Ton pote Ludo préfère partir à Palavas au mois d’août, ta copine Margaux trouve que Sylvain est quand même un peu plus mignon que Kevin, et toi t’as banni officiellement le ketchup avec les frites parce que la sauce Deluxe porte trop bien son nom. On a tous nos petites préférences, Julien Clerc l’a même chanté, et celle d’Evan Fournier reste… de jouer les Cavs.

Un game winner la saison passée sur la tronche de Cedi Osman, et donc un season high cette nuit dans l’Ohio, on dirait bien que les Cavs inspirent notre Evan Fournier national. Il fallait bien ça d’ailleurs pour aider un Magic en difficulté en ce début de saison, dans le dur offensivement et qui devra encore se passer – y’avait vachement besoin de ça – de Nikola Vucevic jusqu’à la mi-décembre. Mais cette nuit un homme avait donc décidé de tirer les siens du piège tendu par de jeunes Cavs à deux doigts de revenir braquer le butin en fin de match. Cet homme ? Evan Fournier from Charenton, le divin chauve 2.0, la calvoche préférée de ta calvoche préférée. Donnez-lui le petit nom que vous voulez mais l’info principale est là : Evan Fournier a tapé son season high cette nuit à la Q Arena, et il s’est même rapproché à deux petits points de son record en carrière établi il y a bientôt deux ans face aux Wolves.

Présent en défense en toute fin de match lorsque les Cavs se sont rapprochés à six points, validant finalement la win sur la ligne, le Français aura pesé de tout son poids sur un match longtemps indécis, notamment en mettant son petit coup de collier bien utile au troisième quart avec huit points quasiment consécutifs pour créer un premier écart significatif. Efficace de loin avec quatre tirs primés, Vavanito a pris avec entrain son rôle de première option offensive en l’absence de Vutche et d’Aaron Gordon, puisque l’on rappelle qu’Aaron Gordon continue de croire un peu trop souvent qu’il est une option offensive de premier choix. Un Vavane tranchant donc, un Terrence Ross qui commence – enfin – à rentrer dans sa saison, et un match finalement géré assez tranquillement par une équipe qui s’accroche toujours au wagon des Playoffs grâce à une attaque de feu concurrence claquée au sol.

Victoire du Magic 116-104 et deuxième plus grosse perf offensive de la saison pour les hommes de Steve Clifford. Rendez-vous samedi face à Toronto et la semaine prochaine pour un programme  plutôt *insérer un adjectif* puisque Orlando jouera les Warriors, les Wizards, les Suns et les Cavs. Semaine parfaite pour lancer pour de bon la saison à Orlando ?

stats cavs 28 novrembre stats magic 28 novembre

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top