Nets

Kyrie Irving n’a pas changé en arrivant à Brooklyn : « Je suis ici pour être moi-même » et pour gagner aussi, non ?

Toujours le même sourire !

Source image : NBA League Pass

Déjà ciblé par les critiques de certains insiders qui pointent du doigt ses régulières sautes d’humeur dans l’intimité du vestiaire, Kyrie Irving s’est paré de son bouclier pour venir répondre aux journalistes après une nouvelle défaite contre les Pacers la nuit dernière.

Encore battus à domicile hier soir, les Nets commencent déjà à prendre du retard dans la course aux Playoffs à l’Est. Pourtant, on savait qu’il faudrait du temps à cette équipe pour devenir un véritable contender. Kevin Durant ne va probablement pas jouer de la saison et Kyrie Irving est toujours en cours d’intégration, les défaites font donc partie du process normal qui doit permettre à Sean Marks et Kenny Atkinson de remettre la franchise tout en haut de la hiérarchie NBA. Néanmoins, avec trois défaites en quatre matchs face à des adversaires à leur portée, les voisins des Knicks vivent des débuts particulièrement pénibles dans cette toute nouvelle configuration. Sur le plan statistique, Uncle Drew ne peut pas être critiqué avec 35,3 points, 6 rebonds et 6,5 assists de moyenne à 40% d’adresse derrière l’arc mais cela n’a pas empêché le meneur de vivre des premiers jours de compétition difficiles à cause des rumeurs qui sont apparues à son sujet. Dans un long papier, Jackie MacMullan d’ESPN a expliqué que l’ancien bras droit de LeBron James à Cleveland n’avait pas tardé à montrer son vrai caractère chez les Nets. Se renfermant parfois sans raison au point de cesser toute communication avec son staff, ses dirigeants et même ses coéquipiers, Kyrie Irving ne s’est pas toujours montré être un leader irréprochable et il en est visiblement de même dans le borough new-yorkais. L’un de ces épisodes de bouderie incontrôlable aurait notamment eu lieu lors du voyage de pré-saison en Chine sans que personne ne puisse réellement identifier la raison de cet isolement volontaire. Peut-être est-ce le fait d’avoir croisé Anthony Davis et LeBron James tout sourire dans un couloir d’hôtel, le plongeant dans une profonde nostalgie ? Kevin Durant a en tout cas expliqué qu’il prenait son ami comme un artiste difficile à raisonner mais toujours capable de choses incroyables lorsqu’il s’agit de jeu. Interrogé sur le sujet, Kenny Atkinson a refusé d’alimenter la rumeur et on attendait donc les mots du principal concerné au micro d’ESPN pour se faire une idée de la situation entre les murs du Barclays Center depuis quelques semaines.

« Je n’ai pas à être parfait pour qui que ce soit ici, ni pour le public. Je ne suis pas ici pour faire changer la perception des autres, je suis ici pour être moi-même. Qui s’intéresse à ce que dit ESPN ou les autres ? Je m’aime, j’aime ma famille, j’aime mes amis et j’aime jouer au basket. C’est drôle de voir comment cela peut affecter les gens autour de moi sans que personne ne me demande mon avis. […] Cela va prendre un peu de temps. Il y aura d’autres victoires et d’autres défaites. Il nous reste 78 matchs en saison régulière. »

On ne risque pas de savoir si Kyrie Irving s’est déjà mis le vestiaire à dos après quelques semaines mais Brooklyn va devoir apprendre à gérer son nouveau bijou qui vient de signer un contrat de 141 millions de dollars sur quatre ans à Williamsburg. Après son départ de Boston l’été dernier, de nombreuses langues du vestiaires s’étaient déliées pour critiquer le caractère changeant du first pick 2011. Amené dans le Massachusetts pour son leadership, Uncle Drew n’a pas fait long feu chez Danny Ainge. A Brooklyn, la présence de Kevin Durant comme franchise player devrait faciliter les choses mais en attendant la fin de sa convalescence, les Nets ont quand même une saison à jouer et il va vite falloir trouver des solutions pour engranger des victoires contre d’autres équipes que les Knicks. Impressionnant offensivement, Ankletaker doit aussi embrasser son rôle temporaire de leader pour au moins ne pas faire régresser le groupe après sa sixième place en 2018-19.

Les Nets savaient qu’ils allaient accueillir un personnage particulier en signant Kyrie Irving, les insiders n’ont pas tardé à mettre le sujet sur la table. A 1-3, la situation n’est pas idéale mais il est encore trop tôt pour tirer de vraies conclusions. D’autant que, individuellement, tout se passe bien pour lui sur le terrain. Par contre, il serait grand temps de gagner pour donner un peu d’oxygène à l’équipe et au staff de la communication.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top