News NBA

La télévision chinoise snobe l’opening night en NBA : le boycott ne s’arrête pas à la pré-saison

19 jours après, la situation n’a pas beaucoup avancé.

Source image : Youtube

Les relations entre la Chine et la NBA restent extrêmement tendues après le tweet de Daryl Morey en soutien à Hong Kong au début du mois. Déjà boycottée pendant la pré-saison par la télévision de l’état chinois, l’Association a appris que l’opening night qui avait lieu hier n’a pas non plus été retransmise sur les postes de l’Empire du Milieu.

Plus de deux semaines après l’incident diplomatique initié par le GM des Rockets lors d’un voyage en Asie dans le cadre de la pré-saison, les tensions entre la Chine et la NBA ne redescendent pas. Les différents communiqués envoyés par Adam Silver et ses équipes n’ont pas suffi à calmer la situation et CCTV promet au commissionnaire d’être puni tôt ou tard pour ses déclarations. Très efficace notamment sur les sujets sociaux depuis son arrivée à la tête du monstre, en 2014, le grand chauve a refusé d’infliger des sanctions au chef du sportif à Houston comme lui suggéraient pourtant des dirigeants chinois selon lui. Une version démentie par le gouvernement en question qui accuse le successeur de David Stern de mentir pour faire plaisir à certains élus américains. En guise de représailles, la télévision d’état chinoise qui avait déjà suspendu la diffusion des matchs de pré-saison a remis ça hier à l’occasion de la soirée d’ouverture sans donner de raison particulière selon ESPN. Même le partenaire de streaming local, Tencent, a réduit son programme en ne décidant de ne diffuser que le derby de Los Angeles, boycottant complètement la remise des bagues à Toronto.

CCTV n’a plus diffusé le moindre match depuis le tweet de Daryl Morey le 4 octobre dernier, y compris les deux rencontres des Lakers contre les Nets délocalisées à Shenzhen puis à Shanghai en pré-saison. Les Chinois qui avaient l’habitude de suivre les deux rencontres programmées lors de l’opening night ont donc dû être frustrés de trouver un programme de variété chinoise ou au moins pas de basket labelisé NBA. Même si Jeremy Lin a réussi ses débuts en CBA avec Beijing, on sait bien que le niveau n’a rien à voir avec la Grande Ligue. Néanmoins, la situation n’est peut-être pas près de changer alors que des protestants étaient présents aux abords du Staples Center hier soir pour offrir des t-shirts « Fight For Freedom Stand For Hong Kong » financés par une cagnotte GoFundMe rassemblant plus de 43 000 dollars en quelques jours et portés par certains spectateurs dans l’enceinte des Clippers et des Lakers.

19 jours après le tweet qui a servi de détonateur, rien n’est encore rentré dans l’ordre. La Chine a même menacé le commissionnaire de la NBA d’un retour de bâton assez violent tandis que la Grande Ligue commence déjà à calculer les pertes que devraient engendrer cette situation pour son business. Ce que l’on sait désormais, c’est qu’il ne faudra pas compter sur LeBron James pour jouer les médiateurs.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top