Nets

Taurean Prince verrouillé pour deux ans de plus par les Nets : Brooklyn a trouvé son couteau-suisse, un petit accessoire à 29 millions

Taurean Prince

C’est donc ça le salaire pour être pigiste de KD.

Source image : YouTube

Après Jaylen Brown, Ben Simmons, Jamal Murray, Domantas Sabonis, Dejounte Murray, Pascal Siakam ou encore Buddy Hield, voici donc un nouveau copain de la Draft 2016 propriétaire d’un vrai contrat NBA, un peu plus conforme aux qualités du joueur que la bourse d’étudiant qu’il touchait jusque-là. On part cette fois-ci sur un bail de deux ans de plus et 29 millions de verbillets, la confiance est palpable au Barclays Center.

Taurean Prince aurait pu toucher un peu moins de cinq millions la saison prochaine, mais on part finalement sur… deux ans et 29 millions de patates. Vrai signe de confiance de la part des dirigeants des Nets pour l’ancien ailier des Hawks, qui aura – cette saison notamment – un rôle prépondérant dans le nouveau chapitre que va tenter d’écrire l’autre franchise de New York. Comme souvent l’info est tombée via la papauté de l’info et en même temps quoi de plus logique, même si Stephane Bern aurait très bien pu prendre le lead sur ce coup-là. Prince, Bern, bref, vivement la reprise.

Taurean Prince validé et c’est une très bonne chose pour les Nets, qui auront bien besoin de l’ailier 3&D en attendant le retour de Kevin Durant. Titulaire à 129 reprises lors de ses 137 derniers matchs avec les Hawks, on a compté avec nos doigts, Taurean est encore tout jeune (24 berges) mais a tout du joueur confirmé et caméléon, parfait pour un Kenny Atkinson qui aura bien besoin des skills du gamin sur les postes 3 et 4. Car c’est bien au poste 4 que Taurean devrait débuter les matchs cette saison, aux côtés de Jarrett Allen et du trio Kyrie Irving / Joe Harris – Caris LeVert pour jouer les snipers crosseurs. Attaquant doué et défenseur très solide, le garçon s’annonce comme une pièce majeure du roster des Nets cette saison et c’est donc tout naturellement que le board a voulu verrouiller l’un des joueurs les plus solides de sa génération, typiquement le genre de mec qui rend de sacrés services sans pour autant foutre la merde en se prenant pour le patron. 13 points, 3 rebonds et 3 passes la saison passée, (Barack) au bas mot, du sérieux des deux côtés du terrain et une marge de progression encore intéressante ? Ça valait donc bien un petit chèque en plus, car ces Nets-là seront attendus au tournant et auront besoin d’une vraie armée pour aller emmerder les Bucks ou les Sixers au sommet de l’Est.

Encore un copain de la classe 2016 qui fait son entrée dans la famille des nouveaux riches, et c’est autant bien joué de la part des Nets que mérité pour le prince des taureaux. Allez gamin, y’a toute la Bern Family qui te regarde, c’est le moment de te faire un prénom.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top