Pistons

Joe Johnson coupé par les Pistons : Christian Wood sera le quinzième homme, à Detroit on préfère les freaks aux grabataires

Joe Johnson

Cette fois-ci ça sent la fin pour Iso-Joe.

Source image : YouTube

La surprise n’en est finalement pas une, car les Pistons avaient ces derniers jours envoyé quelques signaux de fumée concernant le dernier spot disponible dans leur roster. Christian Wood et ses centimètres ont donc été préférés à l’expérience – et à la lenteur – de Joe Johnson, et cette décision signifie peut-être le début de la fin de la carrière NBA de l’un des plus grands snipers du troisième millénaire…

Joe Johnson avait alimenté le buzz cet été en saignant la BIG3 League comme Boris Diaw saignerait un magret de canard, et fort logiquement une franchise NBA s’intéressait alors à l’ancien pistolero des Celtics, des Suns, des Hawks, des Nets, du Heat, du Jazz et des Rockets. Pfiou. Une carrière longue de 17 belles saisons depuis sa draft en 2001 et forte, par exemple, de sept sélections au All-Star Game. Vous aurez compris que l’on ne parle pas du premier Bruno Caboclo venu mais bien de l’un des acteurs majeurs de ces quinze dernières années dans la Grande Ligue, qui voit donc là son chemin s’arrêter et peut-être définitivement, à 36 ans et des bananes et une pointe de vitesse négative. Il faut dire que la rapidité du garçon n’a jamais été son fort (qui se rappelle de son concours à 3-points au All-Star Game, mon Dieu), mais depuis 2001 – un peu moins ces dernières années – Iso-Joe faisait partie de ces gars qui vous font gagner des matchs grâce à un poignet réglé au millimètre. Un peu pour ça que les Pistons avaient tenté le coup en allant le chercher dans les bras de Ice Cube, mais après un test d’un peu plus d’un mois les dirigeants de Detroit se sont rendus à l’évidence : Papy Mougeot est devenu trop juste pour les exigences 2019 de la NBA et c’est hier soir durant la pub de Joséphine Ange Gardien que le Woj a saisi son I-Phone 47 pour envoyer la sauce :

Clair, net, précis. Pas de Joe Johnson donc en 2019-20, en tout cas pas à Detroit. Le staff devait faire un choix, Langston Galloway avait d’ailleurs été mentionné quelques heures auparavant comme un… piston possible, mais à défaut d’être le piston Langston reste donc un Piston et c’est ce bon vieux Joe qui saute pour faire de la place à Christian Wood, autre homme dont l’avenir s’écrivait encore en pointillé hier à l’heure de la soupe. Mais Christian Wood a donc tapé dans l’œil de sa franchise, lors de la pré-saison notamment, et c’est finalement l’intérieur qui intégrera la rotation de Dwane Casey, dans un rôle de remplaçant/éboueur amené à faire souffler les deux stars de l’équipe aux postes 4 et 5. Thon Maker, Markieff Morris et donc Christian Wood au relai de Blake Griffin et Dede Drummond, la rotation intérieure est solide et Joe Johnson ne sera donc finalement pas celui qui volera des minutes à… Sekou Doumbouya sur le poste 3. Déjà bien assez de cartouches à l’aile pour l’ancien coach des Raptors, et la concurrence sur les postes 2/3 est déjà bien assez rude pour y ajouter un vétéran trop lent, c’est en tout cas ce qui a du être dit dans les bureaux de la Salade Caesars Arena ces derniers jours.

Pas de Joe Johnson cette saison à Detroit, mais donc plutôt un Christian Wood qui aura l’occasion de montrer que la raquette des Pistons ne tourne pas seulement autour de deux mecs. Le malheur des uns fait souvent le bonheur des autres, et on souhaite désormais à Iso-Joe de retrouver rapidement du taf, sur un parquet NBA ou dans le pôle animation d’un EHPAD. See you soon Joe, ou pas.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top