Bulls

Zach LaVine regrette le déclin du shoot à mi-distance : ce n’est pas Carmelo Anthony qui va dire le contraire

Zach LaVine

« En Playoffs, le shoot à mi-distance est très utile. Enfin moi j’en sais rien mais j’ai vu ça à la télé quoi. »

Source image : Youtube

Depuis quelques années maintenant, la NBA penche très clairement vers le shoot à trois points. L’une des grosses victimes de cette évolution est le jeu mi-distance. Au grand dam de Zach LaVine, qui n’aime pas que des statistiques avancées dictent son jeu.

De nos jours, dans tous les sports et notamment le basket, les statistiques avancées ont pris une grande place. Il faut reconnaître que parfois, elles peuvent être utiles mais on peut vite faire une overdose, surtout pour les athlètes qui sont jugés sur des stats qui n’ont pour eux aucun intérêt. Pour le joueur des Bulls Zach LaVine, voir que les stats avancées tuent le shoot à mi-distance est une aberration tant les plus grands scoreurs de l’histoire ont utilisé le midrange game. Il n’aime donc pas vraiment le fait que son coaching staff lui demande d’enlever au maximum ce genre de shoots qui sont soi-disant moins rentables. Il s’est justement confié à ce sujet pour le Chicago Sun-Times.

« J’ai grandi en étant fan de Michael Jordan et Kobe Bryant. Je sais que certains des meilleurs scoreurs de l’histoire de la NBA jouaient beaucoup à mi-distance. C’est triste de voir le jeu à mi-distance être mis de côté. Carmelo Anthony est l’un des meilleurs scoreurs de l’histoire mais il n’est plus en NBA parce que les statistiques avancées ne veulent pas de tirs à mi-distance. Je pense que ça enlève un peu de la partie technique du jeu, ainsi qu’une arme offensive. Mais vous savez quoi ? Il y a encore des gars en NBA qui sont capables de rentrer ces tirs, et je pense en faire partie. »

Pour appuyer ses propos, le double vainqueur du Dunk Contest n’hésite pas à prendre en exemple certains des meilleurs joueurs actuels qui utilisent à la perfection cette arme. Et il ose même prendre l’exemple des derniers Playoffs où le shoot à mi-distance a récupéré un peu de sa valeur.

« Je vais dire à nos spécialistes des stats que le meilleur shooteur à mi-distance en NBA a joué à Golden State : il s’appelle Kevin Durant. Les Playoffs vont montrer que j’ai raison. Des gars comme DeMar DeRozan ou C.J. McCollum, McCollum a tué Denver en Playoffs l’année dernière parce qu’il était bon à mi-distance.

En postseason, les défenses éliminent les trois points, ces tirs deviennent plus difficiles, donc vous allez chercher un shoot que vous pouvez mettre et sur lequel vous avez travaillé. Je pense que le shoot mi-distance est un art perdu désormais parce que tout le monde se tourne vers les trois points et les stats avancées. Je comprends parce que ça a du sens comme discours, mais parfois il faut juste mettre la balle dans les mains de votre meilleur playmaker et le laisser prendre le shoot dont il a besoin plutôt que celui que vous voulez. »

Peu importe les statistiques avancées, Zach LaVine veut prouver que l’on peut encore scorer avec du shoot à mi-distance. On espère qu’il aura raison, parce que voir toutes les équipes de la Ligue jouer comme les Rockets, non merci…

Source texte : Chicago Sun-Times

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top