Grizzlies

Bruno Caboclo va passer du temps au poste de pivot cette année : le laboratoire des Grizzlies tourne à plein régime

Bruno Caboclo

De la concurrence pour Jonas Valanciunas !

Source image : YouTube

Survendu par les scouts à la Draft, Bruno Caboclo est quand même doté d’un certain talent et se voit offrir une seconde chance du côté de Memphis depuis l’année dernière. Pour se relancer définitivement, le Brésilien va principalement être utilisé en tant que big man cette saison. 

Sélectionné par les Raptors avec le vingtième choix de Draft en 2014, Caboclo avait été très rapidement comparé à Kevin Durant à cause de ses caractéristiques physiques. Malheureusement, ses débuts en NBA n’ont pas été à la hauteur de sa réputation et tout le monde aurait mieux fait de garder ses comparaisons pour lui comme tente de le faire comprendre Alvin Gentry avec Zion Williamson aujourd’hui. Mais après quatre premières saisons difficiles au Canada, on a enfin pu apercevoir des bribes de son talent après sa signature à Memphis en cours de saison. En pleine période de transition avec les départs de Marc Gasol et de Mike Conley Jr., les Grizzlies pouvaient se permettre d’essayer de nouvelles choses et ils ne se sont pas gênés pour le plus grand plaisir du Brésilien à qui l’on a aussi enfin octroyé un peu de temps de jeu. Sur ses 34 matchs disputés pour la franchise basée dans le Tennessee, il tournait à 8,3 points et 4,6 rebonds en 23 minutes de moyenne. Si l’on ajoute à cela un bon Mondial sous les couleurs de la Seleçao, on obtient clairement une saison tremplin pour El Bruno. Encore sous contrat pour une saison, il fera donc partie des expérience de Taylor Jenkins cette année puisqu’il devrait surtout évoluer sur les postes 4 et 5 selon les propos du coach recueillis par Omari Sankofa II de The Athletic. Une grande évolution alors qu’il était principalement utilisé sur les ailes jusqu’à présent.

« Nous allons probablement l’utiliser sur beaucoup de positions différentes et notamment en 4 et 5. Nous l’avons fait jouer pivot lors de la Summer League et nous avons essayé de le mettre à l’aise pour qu’il prenne ses marques offensivement. Défensivement, nous allons surtout nous concentrer sur le pick-and-roll avec lui. […] Même s’il joue comme pivot, il est suffisamment polyvalent pour tenir la balle. Son activité défensive est vraiment sortie du lot pendant l’entraînement, que ce soir sur pick-and-roll, au contre ou dans sa protection du cercle. C’est l’une des grandes raisons pour lesquelles il joue pivot maintenant. »

La NBA est entrée dans une nouvelle ère depuis quelques années et la taille ne compte plus vraiment. Tout le monde doit savoir s’écarter du cercle et maîtriser l’art du pick-and-roll à la perfection tout en sachant le défendre pour obtenir du temps de jeu aujourd’hui. A ce petit jeu-là, Bruno Caboclo s’est nettement amélioré, lui qui tournait à 36,9% du parking sous le maillot des Grizzlies la saison dernière. Egalement utilisé comme pivot par Aleksandar Petrovic pour passer derrière Anderson Varejao à la Coupe du Monde, il a donc pu travailler un peu ses skills et son positionnement à ce poste en sélection et en club cet été. Enfin, le compatriote de Lucas Nogueira a changé de morphologie depuis son arrivée dans la Grande Ligue où il ressemblait plus à un ficello de 2,06 mètres qu’à un athlète professionnel. Les heures passées à la salle ont fait leur effet et il a pris 8 kilos de muscle qui lui permettront de mieux encaisser les coups lorsqu’il se retrouvera face à tous les tontons dans le trafic. Néanmoins, son temps de jeu comme pivot devrait tout de même être limité derrière Jonas Valanciunas et même Jaren Jackson Jr. lorsque Jenkins voudra jouer moins grand et il devrait donc jongler entre les postes 3, 4 et 5 tout au long de la saison.

Quasiment perdu pour la NBA il y a de ça quelques années, le voilà de retour dans une équipe jeune et qui compte sur lui pour jouer à des postes clés. Reste à ne pas décevoir et à tenter de se rapprocher du talent qu’on lui prêtait avant de devenir professionnel. 

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top