One-on-One

Après les galères, Markelle Fultz est prêt pour son nouveau départ : et si le Magic avait réalisé la belle affaire ?

Le pari Markelle Fultz sera-t-il payant ?

Source image : YouTube

Sélectionné avec le premier choix de la Draft 2017 par les Sixers, Markelle Fultz a connu deux premières saisons bien pourries en NBA. Seulement 33 matchs joués au total, une blessure vraiment chelou à l’épaule, des grosses galères avec son shoot, tout ça au milieu de rumeurs et d’informations parfois contradictoires. Bref, c’était un peu le bordel autour de Fultz. Mais désormais, ça semble derrière lui et Markelle veut profiter de son nouveau départ à Orlando pour vraiment lancer sa carrière.

Parmi les nombreuses dates qui marquent l’histoire rocambolesque de Markelle Fultz depuis son arrivée en NBA, on va en retenir deux. La première, c’est le 19 novembre 2018. Cette date correspond au dernier match de saison régulière disputé par l’ancien numéro un de la Draft, c’était au Wells Fargo Center de Philadelphia dans une rencontre face aux Suns. La deuxième, c’est le 7 février 2019. Ce jour-là, Fultz s’est fait transférer des Sixers au Magic contre Jonathon Simmons, un premier tour de Draft 2020 protégé top-20, et un second tour de Draft 2019. Pourquoi ces deux dates ? Car ce sont elles qui définissent le mieux aujourd’hui la situation dans laquelle se trouve le jeune joueur de 21 ans. Ça fait un moment qu’il n’a pas joué en saison régulière, il a d’ailleurs très peu joué depuis qu’il a débarqué en NBA, et il évolue désormais en Floride où il va tenter d’oublier définitivement ses anciennes galères de Philly. En faisant ce transfert il y a quelques mois, le Magic a misé sur un joueur plein de potentiel, mais aussi plein de mystère. Et aujourd’hui, il y a toujours ce côté énigmatique car Markelle n’a pas évolué la moindre minute sous le maillot de sa nouvelle équipe l’an passé. Mais malgré l’incertitude qui règne autour de Fultz, la franchise d’Orlando a tout de même activé son option sur ce dernier pour la saison 2020-21, ce qui montre bien que les dirigeants floridiens croient en lui. C’est un vrai signe de confiance de la part du Magic. Et pour un gamin qui a connu un début de carrière très compliqué, c’est forcément quelque chose d’important. Ce n’est pas lui qui va dire le contraire.

« Ça me donne envie de bosser encore plus dur, car ils me font confiance. […] Ça montre à quel point l’équipe croit en moi » a déclaré Fultz via Fox Sports Florida fin septembre.

Markelle Fultz a bossé dur durant l’intersaison pour pouvoir attaquer la prochaine campagne du bon pied. Diagnostiqué avec le syndrome du défilé thoracobrachial (à vos souhaits) en décembre dernier, l’ancien joueur des Sixers a traversé des semaines et des semaines de rééducation, une rééducation qui s’est visiblement bien passée si l’on en croit les nouvelles provenant d’Orlando. Les progrès montrés dans ce processus, avec notamment quelques vidéos intéressantes par rapport à son shoot, ont de quoi rendre optimiste, surtout qu’il a été autorisé à participer au camp d’entraînement quelques jours avant le début de celui-ci. Et ça, c’est quand même une étape importante. Parce que voir Markelle Fultz et « fully healthy » ou « cleared to play » dans la même phrase, ce n’est pas arrivé souvent depuis que le bonhomme évolue dans la Grande Ligue. Alors évidemment, le Magic va y aller tranquille avec lui. Quand vous êtes absent aussi longtemps, un retour ne s’improvise pas comme ça. La franchise d’Orlando va progressivement le remettre dans le bain, en commençant par la pré-saison, le tout sans lui mettre la moindre pression. Mais avec les grosses déclarations de certains de ses coéquipiers à son sujet, son statut de numéro un de Draft et sa santé retrouvée, on est tous impatients à l’idée de le revoir sur les parquets. Parce qu’au fond, on sait que Markelle Fultz a le potentiel pour faire de grandes choses et être l’une des révélations de la saison.

Mais que faut-il attendre de lui du coup ? Récemment, l’ancien joueur NBA Caron Butler, qui possède le même agent que Fultz et qui a côtoyé Markelle pendant l’été, a carrément déclaré que le nouveau joueur du Magic allait remporter le titre de Most Improved Player cette saison. Ça serait évidemment une belle histoire après le début de carrière galère qu’a connu le produit de l’université de Washington. Sauf que bon, on va pas se mentir, c’est quand même très prématuré d’imaginer Fultz succéder à Pascal Siakam. Si on baisse un peu la barre, ça sera déjà une bonne chose s’il arrive à trouver son rythme de croisière, sa confiance, tout en apportant un vrai plus sur le poste de meneur de jeu. On le sait, à Orlando, ce n’est pas vraiment l’éclate à cette position. Le vétéran D.J. Augustin est un point guard respectable avec de l’expérience, mais vu les phénomènes qui existent sur le poste un en NBA aujourd’hui, c’est limite. Et ce n’est pas Michael Carter-Williams qui va guider votre équipe en tant que titulaire. En parlant de MCW, le coach Steve Clifford souhaiterait le faire jouer plus souvent en tant qu’arrière, probablement dans le but de faire de la place pour Markelle Fultz. Encore un signe qui montre que le Magic croit en sa nouvelle recrue, d’autant plus qu’Orlando n’a pas sélectionné d’autre meneur lors de la dernière Draft. Avec son arrivée en Floride, Fultz se retrouve non seulement dans un environnement sain pour un nouveau départ, avec une équipe en progression et équilibrée, mais surtout dans une franchise qui a besoin d’être renforcée à la mène. En clair, on appelle ça une belle opportunité et le jeune Markelle est prêt à tout pour aider ses nouveaux coéquipiers.

« Je veux aider l’équipe de n’importe quelle manière. Si je suis sur le terrain, je veux faire des actions décisives, en vouloir en défense, se jeter sur les ballons, marquer, faire des passes décisives. Et si je suis sur le banc, juste encourager mes coéquipiers pour qu’ils jouent le plus dur possible, être là pour eux. »

Au cours de l’intersaison, le Magic a misé sur la continuité en prolongeant notamment les agents libres Nikola Vucevic et Terrence Ross. Markelle Fultz fait partie des rares nouvelles têtes, même si ça fait déjà depuis février 2019 qu’il est à Orlando. Le Magic compte sur la progression du groupe actuel pour continuer à grimper dans la hiérarchie de l’Est. La saison dernière, la franchise floridienne a retrouvé les Playoffs pour la première fois depuis 2012 en terminant avec un bilan positif de 42 victoires pour 40 défaites. Un grand pas en avant a été réalisé (17 succès supplémentaires tout de même), c’est désormais l’heure de confirmer. Et dans le lot des jeunes joueurs prometteurs qui pourraient aider Orlando à franchir un cap supplémentaire, il y a bien évidemment Fultz. Il représente un peu le facteur X de cette équipe, celui qui peut faire une vraie différence. Il est capable d’aider le Magic, notamment sur le plan offensif de par ses capacités de pénétration dans la raquette, ainsi que de création pour lui et pour les autres. Si l’ancien de Philadelphia parvient à lancer sa carrière et faire un peu son trou à Orlando grâce à des performances prometteuses, le Magic pourrait bien renforcer sa place parmi les équipes solides de la Conférence Est.

Nouveau maillot, nouvelle franchise, et enfin en bonne santé, Markelle Fultz démarre un nouveau chapitre de sa carrière en Floride. Un chapitre qui, on l’espère, sera bien plus plaisant que le précédent. L’ancien numéro un de la Draft est peut-être le joueur le plus intrigant de la NBA aujourd’hui, et il veut désormais briser cette part de mystère en montrant son talent au grand jour pour le plus grand bonheur du Magic.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top