Conseils des experts

Preview TrashTalk Fantasy League 2019-20 – édition Detroit Pistons : deux énormes picks, et pour le reste il faudra être joueur

Blake Griffin andre drummond pistons- pari

Deux bêtes de foire dans la raquette, deux potentiels top picks TOUS les soirs.

Source image : NBA League Pass

Dès le 22 octobre prochain la TrashTalk Fantasy League redeviendra votre principal souci du réveil, celle qui définira votre humeur de la journée. L’occasion de faire un point complet, franchise par franchise, sur ces mecs qui pourraient faire de votre vie un vrai conte de fées la saison prochaine. Zoom du jour sur les Pistons, avec un chouia de nouveauté cette saison.

T’es pas encore inscrit à la TTFL ?! Par ici !

Deux bêtes féroces au potentiel de top pick absolument tous les soirs, et deux meneurs de jeu capables du meilleur comme du pire, enfin surtout un. Les Pistons ne seront peut-être pas champions NBA mais en TTFL le potentiel est sacrément sympathique.

# Blake Griffin – Moyenne TTFL l’an dernier : 35,5 points

  • Un monstre. Déjà énorme avec les Clippers, Blake Griffin s’est reconstruit dans le Michigan et joue désormais les vétérans parfaits. Toujours aussi solide, un peu moins aérien peut-être, mais aujourd’hui capable de faire passer Stephen Curry pour un mec timide à 3-points, Blake Griffin est devenu l’assurance tous risques en TTFL. Des points, des rebonds, des passes, des tonnes de lancers, le rouquemoute est la plaque tournante du business Pistons et tous les ballons passent par lui. A part les soirs de gastro le over 35 est coté à 1.01, autant vous dire qu’il faut y aller les yeux fermés.
  • Le seul danger avec le Blake 3.0 ? Le risque de le voir dévisser au tir, et vous savez ce qui arrive quand un mec qui prend vingt shoots tous les soirs (dont sept du parking) dévisse. Peu de chances tout de même de le voir sortir des rails tellement le bonhomme est aujourd’hui une référence de constance, mais attention tout de même aux soirs où Draymond Green ou Kawhi Leonard s’occuperont de son cas.

# Andre Drummond – Moyenne TTFL l’an dernier : 37,1 points

  • Vous avez bien lui, Andre Drummons a donc une meilleure moyenne en TTFL que Blake Griffin, ce qui situe le niveau de performances du bonhomme. Dans les deux meilleurs rebondeurs de la Ligue depuis… six ans, Dede est le spécialiste du 15 points 20 rebonds, combo qui peut monter parfois dans des proportions énormes selon l’adversaire. La bonne nouvelle ? Si le poilu des épaules n’a as prévu d’arrêter la moisson, on continue de voir ses progrès en attaque puisqu’il est passé ces trois dernières années de 13 à 17 points par match. L’assurance… d’assurer en TTFL, car dans absolument tous les cas le mec taper son double-double. Une machine.
  • Attention tout de même car le jeune homme nous a habitué un peu trop souvent à accompagner ses 21 rebonds de… 6 points. Alors ok ça sauve les meubles en TTFL, mais si vous rajoutez le petit 1/4 des familles aux lancers (il s’est amélioré) ça reste un peu faible tout de même. Là aussi il faudra guetter la match-up car si on sait qu’une douzaine de rebonds minimum lui tomberont toujours dans les mains, on connait quelques intérieurs capables de l’empêcher de prendre plus de deux tirs dans le match. Ça n’arrive pas souvent, mais espérons surtout que ça n’arrive pas le soir où vous aurez misé sur lui.

# Reggie Jackson – Moyenne TTFL l’an dernier : 19,8 points

  • Hum que dire… Allez, section points positifs alors parton à la pêche. On parle quand même d’un meneur de jeu dans son prime (émoji qui pleure) capable de temps en temps capable de se sublimer pour nous sortir du bon vieux 23/8/12 avec pas trop de déchets. L’autre point « positif » ? Disons que si Reggie n’est que rarement (jamais) exceptionnel, il continue d’être au moins constant à un niveau statistique « moyen bien » qui ne vous fera pas toucher les sommets mais qui vous évitera les scores trop négatifs. Et beh, qu’il était dur à écrire ce paragraphe.
  • Inconstance, manque de leadership et disparition totale au profit de Blake Griffin dans les moments cruciaux, le gars le laisse même monter la balle. Pourcentages discutables, de moins en moins à l’aise à la distribution, ça défend pas des masses non plus et il faudra donc avoir perdu un pari pour miser sur lui en TTFL, ou l’avoir eu la veille au téléphone pour être sûr qu’il a envie de jouer un vrai match de basket. Et beh, ce paragraphe s’est écrit tout seul.

# Client mystère – Derrick Rose : On se demande encore pourquoi on n’a pas catapulté Derrick dans la section juste au dessus… mais arguons que ces 25,2 points TTFL de moyenne la saison passée avec les Wolves ne sont en rien la garantie d’une nouvelle grosse saison. On connait la bête maintenant, et on sait qu’un environnement propice aux sourires est devenu la composante numéro 1 de ses performances, et son match à 50 points en octobre dernier a clairement mis le MVP 2011 dans de magnifiques dispositions. Cette saison à Detroit ? Y a de la place, il y aura des ballons, et rien n’indique que D-Rose ne réitérera pas le même genre de perfs. On attendra simplement de voit comment le petit s’adapte, et si les soirées à plus de 20 pions s’accumulent, on y repensera sérieusement.

Et si vous souhaitez des infos quotidiennes sur la TTFL ? Un compte Twitter à suivre, celui du Lab ! Vous y retrouverez tout ce qu’il faut savoir sur la TrashTalk Fantasy League, avec la touche de sympathie habituelle.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top