Blazers

Damian Lillard a été clair sur ses envies de titre… et ses dirigeants suivent : « Clippers ou pas, Lakers ou pas, m’en bats les co****es »

Lillard

Alors, quelle franchise on détruit l’année prochaine ?

Source image : NBA League Pass

À l’aube de cette saison 2019-20, les joueurs annoncent leurs ambitions pour l’année à venir. Certains veulent une progression, d’autres les Playoffs ou encore une finale de Conférence. Damian Lillard lui, pose une fois de plus ses balls sur la table : il veut le titre.

Quel parcours ces dernières années pour la franchise de Portland. En deux ans notamment, les Blazers ont fait beaucoup de chemin. Après une humiliation en Playoffs 2018 face aux Pelicans suite, pourtant, à une bonne saison régulière, les joueurs de Portland avaient à cœur de ne pas refaire la même erreur la saison passée. Et ils ont réussi haut la main avec une belle place de troisième en saison régulière et une finale de conférence en postseason. Globalement, c’est un rendu plus qu’honorable pour les coéquipiers de Dame Time et Lillard s’est même permis de détruire une franchise au passage. Une année presque parfaite sur le plan individuel et collectif donc, mais le franchise player ne veut pas se reposer sur ses lauriers et vise haut cette année comme il l’expliquait il y a quelques jours lors du Media Day des Blazous.

Un défi très ambitieux pour Damian Lillard et son équipe. Mais DAME DOLLA n’est pas le seul à afficher cette ambition. Le président des opérations basket des Blazers Neil Olshey a ainsi déclaré que Jody Allen (la sœur de l’ancien propriétaire de l’équipe, Paul Allen) voulait gagner « quelques championnats » avec les Blazers. Juste ça. C’est la fête à Portland apparemment, on en aurait presque oublié la présence à l’Ouest des Lakers, des Clippers, des Warriors ou encore des Rockets du fils adoptif de Damian. On taquine hein, mais c’est vrai qu’avec tous les mouvements de cet été on en aurait presque oublié la bonne intersaison des Blazers. De fait, la prolongation de Rodney Hood et l’hypothèque du Moda Center pour le nouveau contrat de Dame Time assurent, premièrement, une vraie continuité. Puis la franchise de Portland a dû chercher un pivot, afin de compenser la blessure du Nurkic et le départ d’Enes Kanter chez les Celtics. Et c’est en Hassan Whiteside qu’ils ont trouvé leur bonheur. Certes, un joueur jusque-là irrégulier mais doté d’un gros potentiel qui pourrait – peut-être – se muer en le dernier membre du Big Three amorcé par Lillard et McCollum. En résumé, les Blazers ont subi beaucoup de changements cet été tout en conservant leur base et en ajoutant du talent à leur roster. Mais attention, les années précédentes nous ont prouvé que nous n’étions jamais à l’abri d’une surprise avec cette équipe, dans un sens comme dans l’autre.

Alors, Finale, titre NBA ou… premier tour ? Les Blazers arriveront-ils encore à nous surprendre ? On ne demande que ça. Et on frissonne déjà à l’idée d’une confrontation contre les Rockets de Russell Westbrook en avril prochain, ou encore d’une défense de Paul George sur son bourreau préféré.

Source texte : Kevin Pelton on ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top