News NBA

Le marché des transferts risque d’être extrêmement actif cette saison : ça va se battre entre les franchises, on sera bien loin du poissonnier d’Astérix et Obélix

Anthony Davis Lakers

« Si je ne récupère pas mon numéro, j’me casse… pas du tout. J’suis bien ici. »

Source image : YouTube

Cela faisait bien longtemps que la NBA n’avait pas été aussi ouverte. On l’a dit, on l’a répété, bref ce n’est plus un secret. Cette année, beaucoup de franchises prétendent pouvoir soulever le Larry O’Brien Trophy et le marché des transferts risque d’être pas mal animé jusqu’à l’habituelle trade deadline. 

Cet été a… été l’un des plus mouvementés de ces dernières années. L’arrivée d’Anthony Davis chez les Lakers, la bombe nucléaire de Paul George et Kawhi Leonard chez les Clippers, Russell Westbrook qui retrouve son pote barbu, Kyrie Irving et le tendon d’Achille de Kevin Durant qui atterrissent à Brooklyn… Bref, de nombreuses stars ont déménagé et cela a remis en question toute la hiérarchie des deux Conférences. Des équipes comme les Nets ou les Lakers qui l’année dernière, se battaient pour un spot en Playoffs se retrouvent maintenant favorites pour le titre ou au moins quelque chose dans le genre. Bien entendu, on est en NBA et les franchises ne comptent clairement pas s’arrêter en si bon chemin. Désormais, il va falloir se préparer à de nombreuses vagues de trades et de signatures d’agents libres, comme l’ont déclaré certains cadres à Sean Deveney, de Heavy.com.

« Nous avons reçu des appels tout l’été. Il y a beaucoup de choses que nous envisageons. Aujourd’hui la poussière retombe un peu, vous êtes conscient de vos faiblesses et de vos manques et vous trouvez donc des moyens d’y remédier. Je pense que nous allons voir plus de trades que d’habitude. Je pense que si vous regardez le marché, il va y avoir un marché commercial très dynamique cet hiver pour plusieurs raisons. La principale de ces raisons est le sentiment que le trophée Larry O’Brien du printemps prochain est en jeu, un sentiment qui a pris racine lors de la finale de l’an dernier lorsque Kevin Durant s’est rompu le tendon d’Achille et a cristallisé lorsque Golden State a perdu contre Toronto, puis vu Durant signer avec les Nets comme agent libre.L’autre grand moteur du marché commercial cette saison est le cratère ouvert et vide que la classe des agents libres 2020 est devenu. Les équipes qui espèrent faire des changements significatifs dans leur direction n’auront pas d’agence libre sur laquelle s’appuyer. Les trades seront la voie à suivre. »

Un marché dynamique ? Ça c’est sûr. Lors de la prochaine Free Agency, il y aura très peu de stars et les franchises vont devoir s’arracher les petits trades. La seule superstar qui sera agent libre est Anthony Davis, et vu tout le mal qu’il s’est donné pour partir chez les Lakers, il serait étonnant de le voir partir dès l’été prochain. Du côté des trades, il y a plusieurs All-Stars et bons role players qui sont dans le viseur des contenders. Pour commencer, beaucoup de rumeurs entourent le cas Bradley Beal, qui pourrait partir vers le Heat pendant la saison ou l’été prochain. Pour l’instant, le front office de Washington refuse toutes les offres et de toute façon, Beal attendra son nouveau contrat super max de 250 millions de dollars, une offre que seule sa franchise peut mettre sur la table à l’heure actuelle. Mais il n’y a pas que les superteams qui peuvent s’offrir le titre, demandez aux Warriors 2017 et 2018 Raptors 2019.

Cette année, chaque franchise va vouloir jouer sa carte surprise et prendre le contrôle de la ligue. Comme les Lakers par exemple, eux qui ont finalement obtenu leur Disabled Player Exception. Des mecs comme Andre Iguodala par exemple vont être hyper courtisés et le marché va être palpitant à suivre. L’avantage du terrain va être très cher, et cette saison promet d’être encore plus palpitante que toutes celles de l’ère Warriors. Alors accrochez vous, parce que quand Melo va signer chez les Hornets et remporter le championnat, faudra pas… non rien.

Source texte : Heavy.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top