Warriors

Stephen Curry veut redevenir MVP : maintenant que KD est parti, le Chef veut reprendre ses bonnes habitudes

Stephen Curry

Seuls 8 gars ont été au moins trois fois MVP, donc on est pas sur un petit objectif là.

Source image : Youtube

Après la défaite lors des Finales NBA contre les Raptors et le départ de Kevin Durant, certains sont très sceptiques sur la saison à venir de Golden State. D’autres sont plus optimistes et avancent que les Warriors avaient déjà gagné sans le Snake, et qu’une fois Klay Thompson revenu, l’équipe aura la même ossature qu’en 2015. C’est probablement les prestations de Stephen Curry, de retour dans son rôle de leader offensif de la franchise, qui vont décider du camp qui avait raison.

La vie sans Kevin Durant réussissait plutôt bien à Stephen Curry. Plutôt très bien même, puisque sur les deux saisons qui ont précédé l’arrivée de KD à Golden State, Steph a été élu deux fois MVP, dont une fois à l’unanimité. Ils ne sont treize a avoir réussi cette performance, mais le meneur des Warriors n’a encore que 31 ans et peut donc raisonnablement viser un nouveau trophée. Et s’il y parvient, il rentrerait donc dans le cercle (très) fermé des joueurs ayant au moins trois MVP dans leur armoire. Parmi eux, que des immenses légendes de ce sport : Michael Jordan, Wilt Chamberlain, Kareem Abdul-Jabbar, LeBron James, Magic Johnson, Moses Malone, Larry Bird et Bill Russell. Bref on peut comprendre que Steph Curry veuille inscrire son nom parmi ceux-là. Et à l’heure où il va retrouver plus de responsabilités offensives, il montre clairement son ambition au micro de Rachel Nicols pour ESPN.

« Gagner un nouveau MVP serait spécial. Et c’est quelque chose que j’ai déjà vécu et que j’aimerais bien revivre. »

Mais peut-il vraiment être sacré MVP avec ces Warriors version 2019-20 ? Sans KD et avec son Splah Brother blessé pendant un bon bout de temps, le Chef est peut-être plus que jamais le leader de cette équipe. Si on rajoute les départs d’Andre Iguodala et Shaun Livingston, Curry est avec Draymond Green et Steve Kerr le seul garant de l’identité des Warriors à pouvoir commencer la saison. Un statut que le meneur va devoir assumer. De ce côté-là, on n’a pas trop de doute, et on pourrait avoir une saison monstrueuse en termes de stats. À voir comment le ballon se partage entre lui et D’Angelo Russell, mais Steph pourrait bien retrouver les pics au scoring qu’il a connu 2015-16, où il tournait à 30 pions par match en moyenne. Individuellement, il y a donc des bonnes chances qu’un Steph Curry en mission nous lâche une saison calibre MVP, mais on sait que ce n’est pas le seul critère. Qui dit MVP dit bon bilan collectif, et même s’il ne faut pas forcément être premier de sa Conférence, mieux vaut avoir montré que son équipe pouvait aller au bout. Donc dans une Conférence Ouest ultra-compétitive, les Warriors devront probablement chopper une place sur le podium pour que leur meneur puisse être récompensé, et c’est loin d’être une mission facile. Et puis bien sûr, Curry ne maîtrise pas les performances de ses concurrents et on peut imaginer qu’il n’est pas le seul à viser la récompense individuelle suprême.

Steph Curry veut marquer l’histoire en allant chercher un troisième titre de MVP, et il en a bien sûr les moyens. La concurrence est prévenue : il y a un petit numéro 30 qui va lâcher du très lourd cette saison. Maintenant, faudra que ses coéquipiers suivent

Source Texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top