Lakers

Anthony Davis a pesé dans la signature de Dwight Howard : il commencerait pas à se prendre pour LeBron celui-là ?

Anthony Davis

Hein ? Quoi ? Vous aviez vraiment cru que j’allais jouer 5 ?

Source image : NBA league pass

Peu rancunier, Dwight Howard est de retour aux Lakers et espère sans doute laisser un meilleur souvenir aux fans que lors de son premier passage du temps de Kobe. Son rôle ne sera pas le même, lui qui revient notamment de blessure, mais on sait désormais qu’il peut surtout remercier un joueur pour ce nouveau job. Bingo, Anthony Davis serait à l’origine de sa signature à Los Angeles pour éviter de jouer pivot toute la saison. Bien vu l’aveugle !

Commençons par le commencement, c’est-à-dire à la blessure de DMC. Tout content à l’idée de rejouer avec son ancien acolyte de New Orleans, l’albatros a dû bader à l’annonce de la nouvelle et on ne parle même pas des problèmes de Boogie avec la justice. Patatras, voici comment le plan de Rob Pelinka pour la raquettes des Angelinos est parti en sucette en plein mois d’août. Du coup, on imaginait qu’Anthony Davis prendrait la responsabilité du poste 5 avec Kyle Kuzma en ailier fort et JaVale McGee en back-up. Sauf que cette idée-là n’avait pas l’air de trop convenir au mono-sourcil. Heureusement, le front office avait encore une dernière carte à jouer et c’est finalement ce bon vieux Dwight qui a supplié au GM des Grizzlies de le laisser partir pour répondre à l’appel à l’aide des Pourpre et Or. Affaire résolue, les pressions d’AD en interne ont fonctionné comme le relate Ramona Shelburne d’ESPN lors du Stephen A. Smith Show.

« Si Dwight est un Laker, c’est parce qu’Anthony Davis ne veut pas jouer poste 5. Il ne veut pas jouer contre les grands pivots de la Conférence Ouest. Il a besoin d’un grand gars à côté de lui qui puisse prendre une partie de ces minutes et recevoir les coups de Nikola Jokic, Jusuf Nurkic ou de l’un des nombreux pivots qui se trouvent à l’Ouest. Anthony Davis ne veut pas être ce type, et il a donc eu son mot à dire sur la question de savoir si oui ou non Dwight allait être choisi dans ce rôle pour eux. »

Et une droite directe dans la joue d’AD. Est-ce vraiment une crise de frousse qui aurait poussé The Brow à inciter le management des Lakers à chercher un nouveau pivot ? D’un côté, on a envie d’y croire. Mais il ne faut pas zapper que pendant des années, Anthony Davis a dû assumer son entière solitude dans la raquette de New Orleans. Et ce n’était pas sans dommages physiques, puisque cela a coûté pas mal de blessures au kid from Chicago. Alors peut-être que le soleil californien lui a fait prendre conscience que malgré ses 2m11 de muscles, il n’était pas fait pour encaisser des coups tous les soirs dans la peinture. Surtout que les entraîneurs finissaient par être bien rodés. Isolez Jrue Holiday et défoncez AD avec vos tontons, et vous battrez les Pelicans. La tactique paraissait simple, et sans doute qu’Antho en a ras les sourcils. À Los Angeles, Davis sera beaucoup mieux entouré puisqu’avec l’arrivée d’Howard, le cinq majeur de la mort devrait ressembler à ceci.

  1. LeBron James (27,4 points / 8,5 rebonds / 8,3 assits)*
  2. Danny Green (10,3 points / 4,0 rebonds / 1,6 assists)*
  3. Kyle Kuzma (18,7 points / 5,5 rebonds / 2,5 assists)*
  4. Anthony Davis (25,9 points / 12,0 rebonds / 2,4 contres)*
  5. Dwight Howard (12,8 points / 9,2 rebonds)*

* Moyennes sur la saison 2018-19

Ah ouais, il y a du monde et ça n’a rien à voir avec le starting five des Pels. On peut comprendre maintenant qu’AD soit content d’avoir trouvé un pivot pour remplacer son pote, DeMarcus. Avec LeBron James en point guard – il va falloir s’y habituer -, Danny Green pour envoyer des missiles derrière l’arc et accompagné par Kuz et Howard dans le frontcourt, The Brow devrait pouvoir passer quelques tours de Playoffs en Californie. S’il est en pleine forme cette saison, le nouveau numéro 3 de la maison pourpre et or pourrait tout défoncer à son poste d’ailier-fort qu’il affectionne tant, tandis que le grand Dwight prendra cher au rebond et fera le sale boulot que la superstar essaye d’éviter.

Cette année est sûrement la bonne pour que les Lakers aillent loin en Playoffs. Alors si The Unibrow veut avoir une chance de soulever le Larry O’Brien Thophy, il va falloir que Frank Vogel le préserve un peu pendant la régulière et s’occupe bien de lui niveau récupération. Ça commence dès maintenant avec la signature d’un nouvel homme de main pour gérer la castagne dans la peinture.

Source texte : ESPN

2 Commentaires

2 Comments

  1. LeVerbe

    4 septembre 2019 à 15 h 55 min at 15 h 55 min

    On fait signer une chèvre pour éviter les coups de Jokic, Nurkic, Valenciunas, Capella, Whiteside… quelle triste époque.
    Shaq doit bien se marrer. Il doit même songer à reprendre le basket.

    • Laurent

      5 septembre 2019 à 5 h 36 min at 5 h 36 min

      N’importe quoi !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top