Celtics

L’agent de Tacko Fall pense qu’il a sa place en NBA : vu la taille du bonhomme, il lui faudrait même deux gâches en fait

Tacko Fall

C’est donc un humain ça ?

Source image : YouTube

Officiellement sous contrat avec les Celtics, Tacko Fall n’est pas encore assuré de se frayer un chemin jusqu’au terrain sous les couleurs de Boston. En effet, le roster local est déjà surchargé (15 joueurs sous contrat et 2 two ways) et il va falloir jouer des coudes pour gratter un spot. Cependant, son agent reste confiant et sait que même si son poulain ne reste pas dans le Massachusetts, il trouvera sa place quelque part en NBA.

En juin dernier, Tacko Fall était l’un des prospects les plus suivis par la planète orange. En même temps, un universitaire de 2m31 qui peut postériser des mecs sans sauter, forcément ça intrigue autant les GM que les insiders. Mais malgré la petite hype qui entourait le Sénégalais de 23 ans, aucune franchise ne s’est finalement décidée à le choisir à la Draft 2019. Oublié dans un premier temps, le fan de nourriture mexicaine trouve finalement refuge chez les Celtics avec qui il signe un contrat et se rend à la Summer League de Las Vegas où il réalise des performances plus qu’honorables pour un (futur ?) rookie avec 7,2 points, 4 rebonds et 1,4 contre de moyenne en 12 minutes de jeu. Mais est-ce que ces performances – ça reste quand même que de la ligue estivale, hein – suffiront pour que Danny Ainge décide de l’intégrer au roster ? Pas sûr. Selon Adam Himmelsbach du Boston Globe, son agent espère avant toute autre décision une réponse favorable du GM des Celtics mais il ne s’en fait pas trop pour son client.

« Si les Celtics le libèrent, je pense qu’il ne ne restera pas disponible très longtemps. Je pense que quelqu’un tentera forcément le coup parce qu’il en a assez fait pour montrer qu’il peut trouver une place en NBA. J’espère vraiment que ce sera à Boston. J’espère qu’ils trouveront un moyen, et ils ont une vision pour lui. »

Après tout, rien n’est encore sûr quant à la décision de Boston. De plus, l’effectif des verts et blanc est complètement bouché. 15 joueurs et deux two ways, ça va être très compliqué pour le géant. Encore, si l’effectif avait contenu un surplus de guards, pourquoi pas. Mais les C’s ont voulu compenser la perte d’Al Horford et ont donc blindé le secteur intérieur avec des gars qui peuvent très bien se décaler et jouer poste 4. Alors savoir si Tacko trouvera sa place au milieu d’Enes Kanter, Vincent Poirier, Daniel Theis et Robert Williams, c’est comme savoir si les Suns retrouveront les Playoffs un jour… impossible. Ce qui est pratiquement sûr en revanche, c’est que Fall trouvera forcément une place dans la Grande Ligue. Un géant pareil, beaucoup d’équipes pourraient en avoir besoin. Parfait défenseur de cercle (il détiendrait notamment le record d’envergure avec 2m54) et particulièrement rapide pour un joueur de sa taille, il pourrait se révéler précieux dans des équipes comme les Hornets ou les Bulls. Qui refuserait un mec à qui un coach peut simplement dire « prends la balle, mets là en l’air et mets un gros dunk » ? Et même sans l’aspect scoring. Avoir Fall sous le panier, ça vous change les statistiques au rebond. Ou même dans la passe où le grand Tacko pourrait devenir un formidable point de pivot pour les guards s’il se place en tête de raquette la balle en l’air et distribue façon Nikola Jokic.

Dans tous les cas, ça faisait bien longtemps que la NBA n’avait pas accueilli un tel spécimen dans son berceau. Et un joueur comme ça, qui nous fait beaucoup penser à Manute Bol (géant des années 1980 et père de Bol Bol), jouera en NBA. Boston, pas Boston ? Anything is possible, comme disait un Celtic.

Source texte : Boston Globe

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top