Celtics

Vincent Poirier a la poisse : fracture du petit doigt pile quand les Celtics avaient besoin de lui, ça passe mal

Vincent Poirier

Elle doit lui paraître si lointaine cette Coupe du Monde à Vincenzo.

Source image : YouTube

Vincent Poirier connaît une première saison NBA compliquée. La compétition au poste 5 chez les Celtics ne lui a pas permis de souvent enlever son sur-maillot et de jouer avec ses potes. Le garçon ne s’en plaint pas et continue de bosser en attendant sa chance, mais une vilaine blessure vient pourrir sa fin d’année.

On avait espéré plus chouette comme début de carrière pour Vincent Poirier, lui qui nous a fait lever du canap’ plus d’une fois avec les Bleus cet été. Après des premiers passages encourageants en tout début de saison qui lui avaient valu les compliments de Brad Stevens, l’intérieur français a été relayé à la toute fin du banc, celle qu’on ne voit plus à l’écran… 4,9 minutes de jeu en neuf apparitions. Des miettes donc. Le coach des C’s a notamment envoyé son joueur en G League chez les Maine Red Claws début décembre. Mais Vincent est un pro, il n’a pas rechigné et a enchaîné les bonnes performances depuis, au niveau d’en dessous. Malheureusement, on apprend via le Twitter des Celtics que notre Vincenzo national vient de se casser le petit doigt au pire des moments.

« #NEBHInjuryReport Le pivot des Celtics Vincent Poirier s’est fait une fracture du petit doigt droit à l’entraînement d’hier. La blessure requiert une opération et il devrait revenir dans approximativement six semaines. Des updates seront fournies en fonction. »

Si la nouvelle tombe si mal, c’est parce qu’elle fait suite à l’annonce de la blessure de Robert Williams III, préféré à Poirier et Tacko Fall en troisième pivot des hommes en vert, derrière Daniel Theis et Enes Kanter. Le Twitter de la franchise nous apprend, en plus, que Poirier allait enfin avoir le sms qu’il attendait.

« Brad Stevens à propos de la blessure de Vincent Poirier : ‘C’est vraiment dommage. Il s’en sortait très bien, et avec la blessure de Rob (Williams), il allait avoir une chance.' »

C’est quand même particulièrement rageant de passer littéralement à un petit doigt d’une opportunité comme celle-ci. Williams en a pour au moins trois semaines à cause d’un œdème osseux. Le magicien du banc des Celtics n’a plus qu’une seule option s’il souhaite continuer de jouer avec trois pivots dans la rotation : Tacko Fall. Le géant sénégalais, lui aussi, n’attend qu’un coup de fil pour aller filer un coup de main à Boston. C’est tout Beantown qui attend ça d’ailleurs, à en voir les commentaires sur le tweet de la décla de Brad Stevens. Give Tacko a chance.

Petit pincement au cœur pour le cas Vincent Poirier, qui mérite mieux que cinq minutes de jeu et un mois et demi à l’infirmerie. Mais les Celtics ont de la ressource dans leur raquette, et on se réconforte comme on peut avec la perspective de revoir un mec de 2m26 dunker sans sauter.

Source texte : Twitter et ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top