Nuggets

Officiel : P.J. Dozier signe aux Nuggets pour gagner sa place lors du training camp, Pierre-Jacques à la conquête de sa chance à Denver

PJ Dozier

Beaucoup à gagner pour Dozier cet été.

Source image : YouTube

Les Denver Nuggets comptent un nouveau meneur de jeu dans leurs rangs pour le prochain training camp puisque P.J. Dozier va intégrer le groupe. Il y a une dernière place à s’assurer dans le roster, donc beaucoup de choses à gagner dans les Rocheuses.

Dozier signe à Denver avec pour but une place définitive dans l’effectif de la franchise du Colorado. Du coup la guerre va bientôt commencer pour le meneur ! C’est un vrai bon joueur de basket qui se pointera dans la salle d’entraînement des Nuggets prochainement, en tout cas au moins au niveau inférieur. Le gars a été All-Star en G-League, où il a compilé 21 points, 6,6 rebonds et 6,6 assists par match la saison dernière. Donc espérons pour lui que ses performances antérieures lui aient filé un coup de boost au niveau de la confiance, cela ne sera pas inutile pour réciter son meilleur basket à l’approche du training camp à Denver. Pour ceux qui ne connaissent pas Dozier, il a joué pour les Celtics l’an dernier dans le cadre d’un two-way contract qui lui permettait de faire les trajets entre la NBA et la ligue de développement. Ce qui était aussi le cas l’année précédente avec le Thunder d’Oklahoma City. Alors cette année le but n’est pas d’accumuler encore une fois les contrat à double volets mais plutôt de trouver une place permanente dans un roster NBA et faire plus que les huit rencontres disputées lors des deux dernières saisons. Le talent est là, il faudra juste le montrer au bon moment, en croisant bien les doigts.

Le joueur de 1m98 sait utiliser sa taille pour prendre des rebonds à son poste. Comme il a su le montrer lors de la Summer League cet été avec les Sixers, où il termine la compétition avec un match à 22 pions, 7 prises et 7 caviars face aux Raptors. Ses 11,8 points, 4,6 rebonds et 4 assists par match dans le tournoi estival ont sûrement attiré l’attention dans les bureaux à Denver. P.J. Dozier pourrait très bien être utilisé comme troisième meneur de jeu derrière Jamal Murray et Monte Morris. Ou jouer au poste 2 derrière Gary Harris, Will Barton et Malik Beasley, ce qui s’annonce compliqué avec tous ces bouchons. Pour pouvoir passer un cap au plus haut niveau, Dozier devra s’acheter un shoot cet été avant de débarquer dans le Colorado. C’est sûrement ce qui lui manque pour obtenir un meilleur rôle dans cette Ligue qui continue de privilégier le shoot de loin tandis que pour sa part, il se contente de 25% du parking en carrière. Échantillon faible pour porter un jugement définitif, mais la mire était à peine mieux réglée en G-League avec 32,%% de réussite. Côté Denver c’est une bonne pioche puisque les deux meneurs de jeu Murray et Morris peuvent se blesser à un moment donné, ce qu’on espère pas bien-sûr, mais il faudra bien quelqu’un pour remplacer à la mène en cas de dégâts. Les Nuggets auront une place toute en haut du tableau à aller chercher, et toute aide est bonne à prendre. La Conférence Ouest est ouverte et s’annonce plus disputée que jamais et P.J. Dozier aura à cœur de faire partie de l’équipe qui pourrait aller très loin en Playoffs cette saison. On attendra d’avoir la confirmation si cette année contractuelle est garantie ou non, mais si c’est le cas, le roster des Nuggets compte désormais quinze lascars, ce qui signifie que Bol Bol devra se contenter d’un two-way contract pour sa part.

Avec l’addition de P.J. Dozier dans le roster, les Nuggets auront une troisième option au poste 1 et plus de profondeur de façon générale sur la ligne arrière puisque le bougre peut glisser comme shooting guard. Une densité toujours utile pour palier aux soucis physiques ou au besoin de repos des cadres pour les Pépites qui vont vouloir franchir encore une marche supplémentaire cette année. A lui maintenant de faire son trou pour s’imposer dans le Colorado, car entre All-Star en G-League et joueur régulier en NBA, le step n’est pas négligeable. Et il l’a sûrement compris mieux que nous.

Source texte : Denver Post

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top