Nuggets

Preview Nuggets – Lakers : quand LeBron est fâché, il bouffe du poulet pour se consoler

LeBron James

Les Nuggets c’est de l’eau.

Source image : NBA League Pass

Sans vouloir servir toujours la même salade, ça n’avance pas aux Lakers. Dimanche ils ont subi une nouvelle défaite contre le Magic Nikola Vucevic. La franchise de Los Angeles n’arrive toujours pas à être régulière et à passer un cap. Les Nuggets eux, ont baissé de régime depuis leur départ canon, mais restent sur trois victoires de suite et un beau succès contre le Thunder. Opposition des styles, qui imposera le sien ce soir pour l’emporter ?

Même si on a répété sans cesse que les Lakers n’allaient pas être bons tout de suite, qu’ils auraient besoin de temps d’adaptation et qu’il fallait être patient, on ne peut s’empêcher d’être déçu par ce début de saison. Plus que le bilan, c’est la manière qui interroge. Capable du jour comme de la nuit en deux rencontres, LeBron et ses potes ne sont pas constants. La défense bien que correcte, onzième de la Ligue, est sur courant alternatif. On ne vise personne quand on parle d’efforts inconstants de ce côté du terrain bien sûr (à peine), mais quand il n’y a que trois ou quatre joueurs qui reviennent pour défendre après un panier manqué, ça peut causer quelque soucis. On peut comprendre que LeBron, de part son âge, de part son statut et ses responsabilités en attaque, s’économise sur certains aspects du jeu. Mais il se doit tout de même de donner l’exemple et en ce début de saison, soyons clair, il n’en branle pas une en défense. Attention car, face à une des meilleurs attaque de la Ligue, ça peut ne pas pardonner. Mais bien sûr, comme on le répète souvent, tout est possible quand on a LeBron James dans notre équipe. En plus le poulet, il adore ça visiblement. Le 25 octobre dernier, il avait calé un gentil petit triple double (28-11-11 narmol) sur la tête des hommes de Mike Malone encore invaincus à l’époque. Et l’année dernière, le 7 mars 2018, il avait escaladé les Rocheuses à lui tout seul en empilant les paniers clutchs les uns sur les autres. Donc attention, quand Bronbron fâché, lui toujours faire ainsi.

Les Nuggets eux aussi déçoivent un peu par rapport à leur début de saison et les attentes. Leur bilan est très bon, 13 victoires 7 défaites, surtout pour une équipe qui n’était pas en Playoffs l’année dernière. Mais on sent une petite baisse de régime ces derniers temps. Nikola Jokic est redevenu presque humain en fait et ça fait mal à l’équipe. N’oublions pas que du côté des blessures, nos morceaux de poulets préférés sont bien fournis aussi. Will Barton notamment, n’est toujours pas revenu depuis sa blessure le 20 octobre dernier. Ajoutons à ça le nombre incroyable de matchs cumulés d’Isaiah Thomas et de Michael Porter Junior, qui est au nombre de zéro, et on a une équipe qui pourrait être encore plus forte dans les mois à venir. En tout cas ce soir, l’opposition des styles est totale. La bataille du rythme sera primordiale. Les Nuggets aiment jouer lentement, placer leur jeu en passant par les grandes palmes du Serbe à l’intérieur. Les Lakers eux, ont un effectif trop hétérogène et pas un assez bon coach pour calmer le game. Leur seule chance est de courir en transition et de servir les petits jeunes. Pour le coup ils ont l’effectif pour. Niveau Caviar, quand tu as LeBron James, Rajon Rondo et Lonzo Ball dans ta team, tu peux sprinter les yeux fermés en tendant les bras et en ouvrant la bouche, les œufs  devrait arriver dans ton œsophage oklm. Entre Nikola Jokic et le King, attendez vous à ne pas voir la balle toucher le sol très souvent.

Match immanquable ce soir à 3h du mat’. On veut pas d’excuses, préparez le café, le kebab, tout ce que vous voulez mais ne loupez pas la réaction de LeBron James. Parce que se prendre deux mixtapes par Nikola Vucevic ça peut énerver un tantinet. Qui sait ? On pourrait même le voir défendre pour une fois.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top