Wizards

C.J. Miles va être opéré du pied : heureusement que le roster des Wizards tient la route… bah quoi, on a dit une connerie ?

C.J. Miles

Le sourire du « je vais jouer avec Ish Smith »

Source image : Youtube

Récupéré dans le trade avec Memphis contre Dwight Howard, C.J. Miles devait renforcer le backcourt de Washington notamment en raison de la blessure de John Wall. Seulement, Charles Jean va passer sur le billard pour une douleur au pied, date de retour indéfinie, youplaboum.

Joueur sérieux, capable de contribuer avec une vingtaine de minutes, C.J. Miles aurait fait du bien aux lignes arrières des Sorciers. En effet, Beal semble bien seul depuis que son copain Boule Wall est out pour la saison prochaine, rupture du tendon d’Achille oblige. C.J.,lui, est touché au pied par une fracture de fatigue, l’opération est donc obligatoire. Bizarre d’avoir une fracture de fatigue en ayant joué que 53 matchs la saison passé, mais il paraît qu’on est pas toubib. Aucune date précise de retour car celle-ci dépendra des sensations du joueur mais on peut noter que le management de la capitale se prépare pour une remise en forme en environ six semaines. De quoi espérer un retour avant le début de saison, même si le discours que tient Tommy Sheppard ne donne pas forcément cette impression là.

« Il va continuer à être une source d’influence positive sur notre équipe même pendant sa rééducation et nous avons hâte de le remettre sur le terrain quand il sera en bonne santé. »

On reste vague sur les infos et on dit du bien du joueur, le coup classique de communication après une blessure. En l’occurrence, les images que nous avons de Miles sont rassurantes. Invité aux camps de jeunes de l’équipe de la capitale, il est allé tabasser des gamins au shoot en trottinant sans la moindre gêne. Côté Wizards, cette blessure rajoute seulement un peu d’incertitude dans une équipe que l’on qualifierait de…l’ floue. Avec un de leur plus gros joueur out pour la saison, les Sorciers vont devoir jouer différemment mais surtout se fixer un objectif. Même si on ne résume pas une saison NBA à simplement tanker ou viser les Playoffs, un choix va malheureusement devoir être fait. L’équipe n’est pas particulièrement jeune et le projet, si on considère qu’il y en a un, n’est pas clair. La seule chose qui est sûre, c’est que l’on fait confiance à Bradley Beal et qu’on va lui offrir une prolongation max. Quant au cas C.J. Miles, le voir se blesser n’est pas une bonne nouvelle : le gars est agent libre en 2020 et le seul espoir d’en tirer quelque chose serait de le trader à la deadline, et donc il faut qu’il prouve des choses sur le terrain avant.

Encore la poisse dans la capitale, qui doit déjà supporter Trump et le contrat de John Wall. Les projets sont banco (bancal au pluriel) et on ne sait pas trop ce que ça va donner. On garde un œil là dessus dès octobre mais un petit hein, on va pas se taper tous leurs matchs non plus.

Source texte : Bleacher report

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top