Wizards

John Wall retrouve le chemin de l’entraînement : parfait, ça lui laisse 9 mois pour arriver affûté à la rentrée

John Wall

Clame toi Jean Mur, on tanke dans la capitale.

Source image : Youtube

On déteste tous voir un joueur se blesser, surtout quand c’est synonyme de fin de saison prématurée. Mais c’est malheureusement très courant dans la NBA moderne avec l’intensité du jeu et la densité du calendrier. La chose positive avec ces blessures, c’est qu’elles se soignent et qu’elles apportent parfois de bonnes nouvelles, comme celle dont on va vous parler tout de suite et qui concerne John Wall. 

Cela fait un moment que l’on n’a pas aperçu John Wall sur un parquet NBA, et on va dire que c’est un peu de sa faute. Après une blessure au talon qui l’avait contraint à déclarer forfait pour la fin de la saison dernière, le mec à glissé dans sa salle de bain et s’est pété le tendon d’Achille… Cette chute digne des meilleurs bêtisiers s’est produite il y a presque un an, le 5 février 2019. Sachant que la durée de convalescence pour ce genre de blessure est à peu près de douze mois, Jean Mur n’a techniquement jamais été aussi près d’un retour. C’est ce que confirme Fred Katz de The Athletic qui a pu parler avec Scott Brooks du retour à l’entraînement du meneur All-Star ces derniers jours. Néanmoins, ceux qui ont hâte de voir revenir l’ancien joueur le plus rapide de la Ligue vont encore devoir prendre leur mal en patience car rien n’indique qu’il portera le maillot des Wizards cette saison. En pleine opération tanking, l’équipe de la capitale n’a aucun intérêt de précipiter le retour du partenaire de backcourt de Bradley Beal.

Il a participé à l’intégralité de l’entraînement aujourd’hui. Il a l’air en forme. Mais nous n’avons pas fait grand-chose. […] Le chemin est encore long mais il montre une bonne énergie, beaucoup d’enthousiasme et de force. Son shoot s’est amélioré également. […] Le jour [de son retour, ndlr] viendra mais nous n’en sommes pas encore là. Il a encore beaucoup de travail et il le fait sérieusement. Je suis content pour lui. A son retour, il sera à nouveau le John Wall que nous aimons tant. »

Scott Brooks est très clair, on ne grille pas les étapes à D.C. En même temps on les comprend, qui voudrait d’un All-Star sur le terrain quand l’objectif est de perdre le maximum de matchs possibles. Attention quand même à ne pas se faire prendre par la police si Adam Silver tombe sur une vidéo de ce bon vieux Johnny qui brise des chevilles sur un playground. Mais bon, la carte de la prudence est un bon joker contre les accusations de tanking, c’est un peu le « contre-Uno » en NBA. Puis il faut dire que les Sorciers cette saison, ce n’est pas trop ça. Douzièmes à l’Est avec un bilan de 13 victoires pour 28 défaites, ils sont en course pour un choix du Top 5 à la prochaine Draft et il vaut mieux arriver la saison prochaine avec un John Wall et un mec comme James Wiseman, Cole Anthony ou LaMelo Ball à ses côtés qu’avec un rookie moins prometteur car Jeannot est revenu trop tôt et a fait gagner des matchs inutiles…

C’est donc une bonne nouvelle pour John Wall, mais le chemin reste encore très long jusqu’à son retour, d’autant plus que les Wizards ne vont pas se presser. C’est-à-dire qu’ils n’ont pas trop besoin de leur meneur dans leur opération Tango Charlie Tanking. 

Source texte : The Athletic 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top