Wizards

John Wall se pète le tendon d’Achille en glissant chez lui : poisse ultime pour D.C. et son meneur à 40 millions !

John Wall

Mais noooooooooooooooooooooon !

Source image : NBA League Pass

Voici le genre de nouvelle qu’on n’aime pas du tout entendre. Déjà forfait pour le reste de la saison à cause d’une blessure au talon, John Wall vient de se péter le tendon d’Achille en glissant chez lui. Terrible !

Alors que l’on est tous en attente d’une Woj bomb à 48 heures de la trade deadline, on a eu droit à une autre breaking news ce mardi soir, et celle-ci est beaucoup moins drôle qu’un transfert des Knicks. En effet, d’après ESPN, le meneur des Wizards John Wall a été victime d’une rupture du tendon d’Achille en glissant à son domicile. Dans le genre mix terrible blessure – accident à la con, on vient d’atteindre un nouveau record là. Résultat, il va devoir repasser sur le billard et sera absent une année complète alors qu’il devait revenir la saison prochaine après une première opération au talon réalisée début janvier. La rupture du tendon d’Achille aurait été découverte par un médecin de l’équipe lors d’une intervention visant à nettoyer une infection post-opératoire liée justement à cette opération au talon. Bref, c’est la poisse ultime, il n’y a pas d’autres mots. On ne reverra donc pas John Wall sur un terrain de basket avant février 2020 au plus tôt, mais il n’est probablement pas impossible qu’il ne joue pas du tout de la saison prochaine. Et s’il revient comme prévu aux alentours du All-Star Break, la prudence sera de mise et il faudra du temps avant qu’il retrouve ses marques.

C’est évidemment terrible pour le joueur et la franchise. John Wall est l’un des mecs les plus explosifs et rapides du circuit. Sa force, c’est sa vitesse et sa capacité à aller d’un bout du terrain à l’autre en deux-deux. Evidemment, Wall n’est pas qu’un dragster mais c’est quand même une grande partie de son jeu. Une telle blessure peut briser une carrière, surtout pour les joueurs qui se basent beaucoup sur leurs qualités athlétiques, comme Jean Mur. On a vu ce scénario à multiples reprises, même si le retour récent de son pote DeMarcus Cousins et la belle saison de Rudy Gay permet de garder espoir par rapport à l’avenir du meneur des Wizards. Justement, pour la franchise de la capitale, c’est tout aussi horrible. En juillet 2017, John Wall a prolongé pour quatre ans et 170 millions de dollars avec Washington. Un contrat énorme qui va débuter la saison prochaine et qui risque donc de plomber les Wizards pour les années à venir. En 2019-2020, Wall va toucher 37,8 millions, et ce salaire va progressivement augmenter jusqu’à atteindre les 46,8 millions en 2022-2023 ! Le premier choix de la Draft 2010 aura alors 32 ans. Autrement dit, ses meilleures années sont aujourd’hui en stand-by alors qu’il est sur le point d’être payé comme une véritable superstar. Niveau timing, on peut difficilement faire pire.

Si vous êtes fan des Wizards, on vous souhaite bon courage car c’est probablement la pire chose qui pouvait arriver. 

2 Commentaires

2 Comments

  1. LostDreamer

    6 février 2019 à 2 h 16 min at 2 h 16 min

    Rofl pauvre Jean Mur. Dans le jargon on appelle ça une « Santiago Cañizares » (pour les jeunes, Wikipedia vous renseignera).
    Sinon je crois que celui qui souffle ce soir c’est CP3, il a trouvé quelqu’un pour le remplacer comme pire contrat de la ligue…
    Sérieux, soit disant les Lakers c’est un cirque, mais les Wizards c’est quoi alors? « Vol au dessus d’un nid de coucous » ou le « Freak Show » de AHS?

    Bon, il est temps de créer un Shaqtin MVP d’honneur, je crois qu’on a un gagnant tout désigné!

  2. Alceste Poquelin

    6 février 2019 à 3 h 06 min at 3 h 06 min

    @Lost

    C’est Dumb and Dumber…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top