Wizards

John Wall va bientôt reprendre le jogging : c’est cool mais les Suns seront champions avant qu’il retrouve sa vitesse de pointe

John Wall

Jean Mur peut-il encore espérer retrouver ses jambes d’antan ?

Source image : Montage Trashtalk via YouTube

La période de convalescence qui consiste à regarder ses potes jouer pendant que tu t’attaches les services de Adrian Fitness est la phobie du sportif. Les sacrifices et la volonté sont les deux secrets d’un retour en trombe, et certaines pratiques du quotidien deviennent alors interdites. Hop, on oublie le ski cet hiver et le match des légendes yzernoises organisé par la mairie. Depuis février dernier, John Wall a dû bien restreindre sa liste de loisirs pour aujourd’hui espérer recourir dans quelques semaines.

Que la saison fut compliquée pour John Wall ! En janvier dernier, le meneur de la capitale subit une intervention chirurgicale au talon gauche. Un mois plus tard, il se rompt le tendon d’Achille gauche suite à une chute à son domicile. Certes il y a plus glorieux mais quand la durée d’indisponibilité avoisine le tour de calendrier, on se doit de respecter la situation du joueur. Selon Jack Pilgrim de Kentucky Sports Radio, Jean Mur s’apprêterait enfin à reprendre la course à pied. C’est une bonne nouvelle pour les Wizards qui comptent beaucoup sur la fulgurance de leur point guard d’habitude. Personne n’est sans savoir que John Wall est incontestablement l’un des meneurs les plus rapides de la Grande Ligue avec une pointe de vitesse à 33 km/h lors de son Draft Combine en 2010. Pour un jour espérer retrouver cette même allure, le franchise player des Wizards doit rester focus sur ses objectifs de régénération. Ainsi, le coéquipier de Bradley Beal s’est exprimé au sujet du déroulement de sa convalescence.

« Je suis sur le point de recommencer le jogging dans environ deux semaines. Pour le moment, je fais juste du vélo et des exercices debout. Je ne suis pas obligé de m’asseoir et je peux faire de la marche. Je prends juste mon temps, je progresse et guéris comme il faut pour ne pas me forcer à revenir et rechuter. »

Malheureusement, beaucoup voient cette blessure comme un tournant de sa carrière, lui qui mise énormément sur ses qualités athlétiques pour scorer. Lors de la saison 2016-17, le leader de Washington avait balancé sa meilleur ligne statistique avec 23,1 points, 4,2 rebonds, 10,7 passes et 2 interceptions en 36 minutes de moyenne. Mais surtout 78 matchs joués contre 73 sur les deux saisons qui suivirent. De son côté, Bradley Beal semble avoir pris les clés de la franchise avec quelques performances XXL cette saison et une volonté exprimée de rester toute sa carrière dans la capitale. Bon, l’arrière est encore sous contrat deux ans et discuterait déjà prolongation avec ses dirigeants, ça sent bon l’histoire d’amour entre le joueur et la ville refuge de la Maison Blanche. Ainsi, la question d’un potentiel déclin se pose pour John Wall, et le retour en forme d’Optimus Dime est très incertain. Ce qui lui vaut bon nombre de moqueries et critiques auxquelles il a souhaité répondre toujours en compagnie du journaliste Jack Pilgrim.

« Tout le monde dit que je ne pourrai plus jamais être moi même et aussi bon qu’auparavant. Ce sont ces propos qui vont me motiver à revenir. Je n’en tiens pas compte mais ça ne me dérange pas, vous avez le droit d’avoir votre propre opinion. S’il vous plaît, continuez à me nourrir. »

Ce sont les histoires qui déplaisent par leur fin survenue trop tôt. Rien n’est encore fait et John Wall affirme vouloir revenir à un haut-niveau, mais les pronostics ne jouent pas en sa faveur compte tenu de ses bientôt 29 balais. Les fans du meneur peuvent désormais cross their fingers, car il va falloir être patient.

Source texte : Washington Post

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top