Knicks

Les Knicks ont préparé leur liste de courses pour l’été : est-ce que le Père Noël peut faire un crochet par New York en juillet ?

knicks noël santa christmas

KD, Kyrie et Julius Randle ? Pas de problème les gars !

Source image : NBA League Pass

On dit toujours qu’il ne faut pas faire ses courses quand on a faim au risque d’acheter n’importe quoi. Apparemment, les Knicks n’ont pas écouté ce conseil et sont prêts à sauter sur à peu près tout ce qui bouge à une poignée de jours de l’ouverture du marché des agents-libres. Ça va encore être du joli tout ça.

Vous avez deux bras, deux jambes et vous savez poser un drible ? Alors vous avez une chance de figurer dans les petits papiers des Knicks. Plus sérieusement, la franchise new-yorkaise attendait cette Free Agency depuis le début de la saison longtemps et son roster devrait profondément changer cet été. Déjà parce qu’il ne reste plus que quatre joueurs sous contrat garanti pour la saison 2019-20 en plus des rookies récemment draftés (Frank Ntilikina, Dennis Smith Jr., Kevin Knox et Mitchell Robinson). Ensuite car Scott Perry et Steve Mills ont de grandes ambitions pour leur équipe et que les joueurs actuels ne leurs permettent pas de les atteindre. Désolé Lance Thomas (non-garanti) et Luke Kornet (qualifying offer) mais il va falloir un peu plus de talent que ça pour ramener les Knicks en Playoffs après six ans de disette. Cela fait un moment que les noms de Kevin Durant ou de Kyrie Irving sont dans les tuyaux. On sait aussi que le GM ne serait pas contre l’arrivée d’un All-Star comme Kawhi Leonard ou Kemba Walker. Ce que l’on savait moins en revanche, c’est toutes les autres pistes plus ou moins suivies par NYC durant cette Free Agency. C’est Marc J. Spears de The Undefeated qui nous révèle cette liste alors préparez-vous pour une avalanche de noms.

Prêts ? Alors c’est parti ! En effet, on préférait vous faire prendre votre souffle avant de commencer car on comprend par l’intermédiaire de notre confrère que chaque agent-libre sera potentiellement une cible pour les Knicks dans quatre jours. On commence avec deux noms connus au sein de la Conférence Est puisqu’il s’agit de Tobias Harris qui arrive en fin de contrat après une courte saison à Philadelphie et de Nikola Vucevic qui a découvert le All-Star Game et retrouvé les Playoffs avec le Magic cette année. Dans des profils différents, les deux joueurs offrent un certain nombre de garanties, eux qui ont chacun déjà été leader au sein d’une franchise en NBA. De plus, Scott Perry les connait bien depuis son expérience en tant qu’assistant GM à Orlando. On peut donc parler de solution de replis si les noms cités plus haut choisissent plutôt une autre destination comme c’est fortement probable. Mais pour accompagner cette « star », Steve Mills a un paquet de noms en tête qui feront plus ou moins rêver les fans. Celui de Julius Randle est plutôt de ceux qui peuvent donner le smile à tous ceux qui ont souffert du tanking cette année. Arrivé à New Orleans il y a un an, l’intérieur a régalé avec une career-season à 21,4 points et 8,7 rebonds de moyenne. Sans être un Top 3 à son poste, il pourrait former une raquette intéressante avec Mitchell Robinson la saison prochaine. Mais la liste ne s’arrête pas là puisque New York aurait également envie de conserver DeAndre Jordan après sa courte période de 19 petites rencontres avec les pensionnaires du Madison Square Garden suite au trade de Kristaps Porzingis à Dallas. Comme son comparse du dessus, il risque quand même d’attirer du monde et il faudra donc allonger les pépètes pour espérer en obtenir au moins un des deux. Parmi les autres options citées par Spears, on trouve enfin du DeMarcus Cousins et les jumeaux Markieff Morris et Marcus Morris. Le premier va chercher un contrat long pour finalement toucher les dollars après lesquels il court depuis tant d’année mais son état de forme risque quand même de jouer en sa défaveur. Les frères Momo quant à eux sont plus que jamais favorables à une réunification mais il faudra aussi voir à quel prix.

Toujours est-il que les Knicks ont annoncé vouloir se concentrer sur les gros agents-libres et tous ces noms apparaissent évidemment en-dessous que les KD, Uncle Drew et compagnie cités plus haut. Du coup, New York pourrait proposer des contrats d’un an ou 1+1 à tous ces seconds couteaux, histoire d’augmenter leur sex-appeal sans alourdir leurs finances sur trop d’années. Mais cette stratégie pourrait aussi se retourner contre eux si jamais les plus gros poissons décident de rejoindre d’autres crèmeries et que les autres préfèrent s’engager sur du long terme pour démarrer un nouveau chapitre de leur carrière plutôt que de jouer les bouche-trous de luxe pendant un an à la Mecque du basket. D’autant que, sans manquer de respect aux joueurs présentés dans ce second paragraphe, aucun n’est capable d’envisager mieux qu’un premier tour de Playoffs in extremis s’il n’est pas un minimum accompagné. Et on parle là juste des meilleurs d’entre eux. C’est donc un vaste programme qui attend Steve Mills cet été.

Les entretiens vont se multiplier dans les locaux de Manhattan mais les Knicks ont du boulot pour redevenir attractif. Malgré la présence d’un vrai marché, les gros joueurs ne se bousculent plus pour jouer à New York. Et le fait que la franchise ait raté Zion Williamson à la Draft n’a pas arrangé les choses. Allez, courage les gars.

Source texte : The Undefeated

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top