One-on-One

Le Top 30 des joueurs de la saison régulière sur TrashTalk : Giannis Antetokounmpo (#1) !

Giannis Antetokounmpo pari

Comment on dit MVP en Grec ?

Source image : NBA League Pass

Trente jours, trente coups d’œil dans le rétroviseur sur trente joueurs qui ont laissé leur empreinte sur la saison 2018-19. Alors que les Finales NBA battent leur plein, retrouvez le classement made in TrashTalk des plus grands acteurs de la dernière régulière. Six mois de compétition intenses notamment marqués par plusieurs performances historiques : c’est l’heure de faire les comptes !

Trois critères principaux ont été sélectionnés pour établir cette hiérarchie des meilleurs joueurs de la saison régulière 2018-19, avec un ordre d’importance minutieusement défini, comme vous pourrez le voir ci-dessous. Le classement a ensuite été élaboré en fonction des avis de tous les membres de la rédaction, pour former une moyenne du rang final. Ainsi, le Top 30 de cette saison respecte à la fois les responsabilités d’un joueur, sa production quotidienne, et son impact sur les résultats de son équipe.

  1. Les statistiques individuelles
  2. Les statistiques collectives
  3. Leadership au sein de la franchise

Ce système permet notamment de départager certains clients, lorsque ceux-ci ont des tâches nettement différentes. Par exemple, un D’Angelo Russell aura plus de pression et de poids dans la victoire des siens qu’un DeMar DeRozan dans son rôle de co-leader aux Spurs. Du coup, si leurs statistiques pourront être similaires, ce qui les départagera sera le bilan collectif ainsi que le rôle au sein de l’équipe. Sans plus attendre, on prend la direction de Milwaukee pour découvrir notre client du jour !

___

# Statistiques individuelles 2018-19 : 27,7 points, 12,5 rebonds, 5,9 assists, 1,5 block et 1,3 interception à 57,8% au tir et 25,6% de loin en 32,8 minutes.

# Résultats collectifs : 60 victoires pour 22 défaites, 1er de Conférence.

# Meilleur match de la saison (@ Philadelphie, le 04/04) : 45 points, 13 rebonds, 6 assists et 5 contres à 13/22 au tir et la victoire lors de son duel face à Jojo Embiid.

Il n’a que 24 ans et domine déjà la NBA comme un vétéran. All-Star depuis trois ans, incontournable depuis deux ans, il a pris des cours particuliers avec Kobe Bryant pendant l’été et ça se ressent rien que dans sa mentalité de tueur. Désigné capitaine du match des étoiles avec LeBron James, il vient de délivrer la meilleure saison de sa jeune carrière en augmentant toutes ses statistiques en passant quatre minutes de moins sur le terrain à chaque rencontre. Plus efficace, il est quasiment impossible de l’arrêter dès qu’il est lancé. Désormais utilisé en ailier-fort la plupart du temps, il est toujours capable de remonter la balle ou de lancer les contre-attaques grâce à ses longues jambes qui lui permettent de franchir le terrain en quatre pas à peine. Sur le terrain et dans le vestiaire, le Greek Freak est le leader de cette équipe qui s’articule tout autour de sa star pour lui permettre de briller. Malgré sa jeunesse, il sait déjà exactement ce qu’il veut et fait tout pour l’obtenir. Il laissait entendre que son objectif était de remporter le MVP et de gagner le titre avec les Bucks. Mission quasiment atteinte, au moins à moitié puisque le trophée Maurice Podoloff ne devrait pas lui échapper. Une deuxième pour un joueur européen après Dirk Nowitzki en 2007. Un chemin incroyable quand on sait qu’il vendait des petites babioles aux touristes dans les rues d’Athènes pour aider ses parents immigrés à payer à manger lorsqu’il était plus jeune. Collectivement, Gigi a mené les Bucks jusqu’au meilleur bilan de la Ligue, ce qui rend encore la défaite face aux Raptors plus rageante lorsqu’on sait qu’ils auraient pu bénéficier de l’avantage du terrain jusqu’en Playoffs. Mais pour le moment, il n’a pas prévu de partir du Wisconsin ce qui laisse au moins encore une chance aux Bucks de monter sur le toit du monde. Avec Giannis Antetokounmpo comme franchise player, on ose se dire que c’est possible. En tout cas, c’est notre meilleur joueur de l’exercice 2018-19, à l’unanimité selon la rédaction de TrashTalk.

Pour découvrir le Top 30 au complet c’est par ici !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top