Pelicans

Anthony Davis a réduit sa liste de destinations prioritaires : Lakers ou Knicks, le bonhomme aime se faire mal en fait

Anthony Davis Lakers

Kevin Knox et le troisième choix des Knicks contre le Unibrow ? Ça intéresse vraiment du monde un Lego qui tire à 37% ?

Source image : YouTube

La saga Anthony Davis n’est pas prête de s’achever. Depuis sa demande de transfert, le 28 janvier dernier, l’intérieur des New Orleans Pelicans monopolise l’attention et a été annoncé dans beaucoup d’équipes. Les Knicks, les Celtics, Mandelieu la Napoule, les Lakers seraient notamment sur le coup, mais le Unibrow aurait fait son choix, n’en déplaise à certains. Il reste quand même un petit problème, c’est que ce n’est pas lui qui aura le dernier mot sur sa destination.

Discuter d’Anthony Davis aux repas de famille est devenu aussi commun qu’un choke de Chris Paul. Ça devient même énervant pour pas mal de monde tant cette affaire monopolise les discussions autour de la Grande Ligue, il serait vraiment tant que cela cesse. Selon le toujours très fiable Shams Charania de The Athletic, le Monosourcil aurait donc fait part des deux franchises qui l’intéressent à ses dirigeants : les New York Knicks et les Los Angeles Lakers. Bon, soit il aime les gros marchés, soit il se passionne pour les gros bordels. Quoi qu’il en soit, AD n’est pas bête. La Draft est dans neuf jours et il sait que les deux écuries ciblées sont particulièrement bien placées : quatrième choix pour les Lakers et troisième pour les Knicks. Sous contrat jusqu’à l’été 2020 avec les Pelicans (peu de chance qu’il active sa player option s’il veut partir), Phatman doit miser gros sur la cérémonie du 20 juin prochain pour faire ses valises et quitter la Nouvelle-Orléans. Partir aux Lakers parait maintenant compliqué puisque la proprio des Pelicans, Gayle Benson, s’est dit prête à tout pour conserver Davis. Elle aurait même assuré qu’il ne jouera pas chez les Angelinos tant qu’elle sera en vie. Bon, on connait les vertus médicinales apportées par les billets verts et tout reste néanmoins possible. De plus, l’agent du gros balourd est un certain Rich Paul, on vous laisse y réfléchir. Concernant les locaux du Madison Square Garden, Kevin Knox et le third pick seraient cités comme monnaie d’échange. Un Lego qui tire à 37% et un troisième choix de draft ça parait peu pour Anthony Davis, non ?

Cette saison, AD a produit 25,9 points, 12 rebonds et 3,9 passes de moyenne en seulement 56 matchs joués. En effet, le front office des Pelicans l’a boudé et Unibrow a côtoyé le Jordan Bell’s home banc une bonne partie de la saison. Il s’est également blessé à l’épaule, ce qui l’a écarté des parquets un bon bout de temps. Même si David Griffin, le GM de la franchise, souhaite voir le big man resteron peut aisément comprendre les envies d’ailleurs ressenties par l’ailier-fort de Louisiane. À 26 ans, Anthony Davis souhaite sûrement s’entourer de lieutenants, voire de joueurs All-Stars pour pouvoir côtoyer les hauts de Conférence. Et franchement, vu le calibre du joueur, ce serait un gâchis que sa carrière s’achève sans la moindre bague si ce n’est celle de Madame Davis. Mais bon, il y a encore le temps et il vaut mieux considérer toutes les options pour AD, plutôt que de se précipiter pour se retrouver avec Luke Kornet dans la peinture.

Bon, il se termine quand ce feuilleton sur le Monosourcil ? On espère pour lui que ce sera le 20 juin prochain mais il n’est pas impossible non plus que la franchise refuse toute les offres. Allez David, c’est pas mal Kevin Knox pour la Summer League.

Source texte : The Athletic

1 Comment

1 Comment

  1. Alanders

    11 juin 2019 à 13 h 09 min at 13 h 09 min

    Cette histoire devient ridicule.

    Comment détruire son image en quelques mois pour les nuls?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top