Pelicans

La proprio des Pelicans Gayle Benson « va tout faire » pour garder Anthony Davis : bon courage sista, bon courage

Gayle Benson Pelicans

Tant qu’il y a de la vie, y’a de l’espoir

Source image : Youtube

Après les commentaires de LeBron James et les rumeurs lancées par Zach Lowe, il n’y a pas un jour qui passe sans que le nom d’Anthony Davis n’apparaisse dans la rubrique transfert. Il y a pourtant quelqu’un qui croit encore en l’avenir du Brow en Louisiane : la propriétaire de la franchise, Gayle Benson.

Bien qu’Anthony Davis n’ait toujours demandé son transfert, il semble que son avenir s’éloigne chaque jour un peu plus de la Nouvelle-Orléans. Si le King avait ouvert la porte au débat, c’est bien l’échange entre Adrian Wojnarowski et Zach Lowe qui a mis le feu aux poudres. Si les insiders ont vu juste sur l’envie du Pelican de rejeter son contrat max pour un contrat plus court « à la LeBron », c’est le principal argument des Pelicans qui part en fumée et ils devront espérer que Davis soit suffisamment attaché à sa franchise de toujours pour continuer l’aventure. Un scénario auquel croit Gayle Benson, prête à tout tenter pour garder sa star, même si elle envisage tous les scénarios, y compris un départ.

« Je pense que l’équipe est jeune et nous allons investir plus d’argent pour obtenir de grands joueurs et faire tout notre possible pour conserver Anthony ici. J’aime vraiment ce que nous avons mis en place. J’apprécie Anthony Davis mais s’il veut partir, vous ne pouvez pas le retenir. Mais je reste toujours en contact avec ceux que nous perdons, comme Benjamin Watson [un joueur de l’équipe NFL des Saints, équipe dont la propriétaire est aussi Gayle Benson, ndlr]. Quand il est parti, je suis resté en contact avec lui et maintenant il est de retour. Beaucoup sont partis mais je ne garde de rancune envers personne. »

Obtenir de bons free-agents ne sera déjà pas gagné vu l’avenir ultra-incertain autour de Davis mais ce qui est intéressant c’est la comparaison avec Ben Watson, le joueur des Saints de la Nouvelle-Orléans. Lorsqu’un joueur majeur quitte sa franchise pour une autre, il est plutôt rare de le voir revenir dans un court délai, hormis quelques cas exceptionnels (Wade mais il est en fin de carrière). Anthony Davis est jeune (25 ans) et rien ne l’empêcherait de partir l’an prochain, d’enchaîner les contrats courts pour finalement revenir à la franchise de ses débuts. En tradant leur star, les Pels vont récupérer des tours de drafts et s’ils enchaînent deux ou trois saisons dans les bas-fonds du classement, ils pourraient compter sur un fort noyau jeune d’ici quatre à cinq ans : Davis n’aurait alors que 29-30 ans et pourrait revenir pour être la pièce manquante au projet. Ce cas ne vous rappelle rien ? Une équipe qui tombe dans l’oubli en 2010 en perdant sa star, partie chercher une bague, et qui la récupère quatre ans plus tard pour aller chercher le titre ? Alors oui, le Brow n’est pas le King mais ça n’en reste pas moins une superstar et un game-changer pour n’importe quelle équipe. Ajoutez lui quelques jeunes prospects très talentueux et vous pouvez avoir un projet bien solide sur lequel construire, plus convaincant que celui actuellement en tout cas…

Gayle Benson est droite dans ses bottes, on garde Davis si on peut sinon laissons faire le temps et le volatile rentrera de lui-même dans le nid. On ne sait pas si le joueur voit son avenir à court ou moyen terme dans sa franchise de toujours mais l’idée de monter un plan au cas où il ne serait plus là montre que la franchise ne jouera pas le all-in sur la free agency 2020. 

Source texte : The Athletic 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top