Pelicans

Anthony Davis autant intéressé par les Lakers que par les Knicks : ça sent la fin de saison à NOLA tout ça

Anthony Davis

AD et les Pelicans : une histoire peut-être pas si finie que ça…

Source image : NBA League Pass

Au départ, le dossier Anthony Davis semblait très simple et le joueur avait l’air promis aux Lakers. Or, plus les jours passent et plus l’affaire se complique. Plusieurs équipes Toutes les équipes sont intéressées, les Pelicans ne laissent rien passer et The Unibrow lui-même ne sait plus réellement ce qu’il veut. Les Knicks sont en effet entrés dans la danse et la Big Apple plairait bien aussi au mono-sourcil.

C’est le feuilleton de la saison. Fin janvier, le meilleur intérieur de la NBA demandait son transfert de la Nouvelle-Orléans pour pouvoir évoluer dans une équipe qui joue le titre. En lisant ces paroles, on se disait que les Lakers de LeBron James étaient alors les meilleurs clients car rejoindre le meilleur joueur du monde est une garantie pour gagner des matchs et aller chercher de la bagouze. Du coup, Magic Johnson et sa franchise se sont activés pour essayer de contenter les Pels dans un transfert incluant Anthony Davis. Ils ont multiplié les offres folles sans jamais réussir à convaincre le front office de la franchise de Louisiane, si bien qu’au bout de quelques jours, les rumeurs autour d’AD à Los Angeles s’estompaient de plus en plus. NOLA veut attendre l’été prochain et discuter avec toutes les franchises et pas seulement avec les Lakers à propos du départ de leur star. Une aubaine pour tous les autres prétendants qui se sentent désormais en mesure de concurrencer les Angelinos sur le dossier. Aujourd’hui, la prochaine destination d’Anthony Davis est plus floue que jamais et le débat risque fort d’être reporté à la prochaine intersaison. Néanmoins, deux nouvelles infos de poids est tombée hier soir à propos de tout cela sur le Twitter de Marc Stein du New York Times.

« Anthony Davis met les Knicks sur un pied d’égalité avec les Lakers concernant les équipes pour lesquelles il est intéressé de signer à long terme selon le New York Times. Les Clippers et les Bucks restent également sur sa liste des destinations favorites. »

« Des sources disent que Davis reste persuadé qu’il ne signera pas de contrat à long terme avec Boston si les Celtics le récupèrent en juillet et qu’il souhaiterait jouer le reste de la saison pour les Pelicans s’il n’y a pas de trade avant la deadline de demain. »

Les Knicks seraient donc aussi une franchise qui intéresserait Brow. Les New-Yorkais qui devraient être agressifs sur le marché des agents-libres à la fin de la saison pourraient en effet devenir très attractifs pour Anthony Davis cet été si leur plan de récupérer deux gros joueurs au max se concrétisait. NYC pourrait même tenter de recruter AD avant la deadline mais les assets que les Knickerbockers ont à proposer sont encore bien maigres et il paraît difficile de le voir débarquer au Madison Square Garden d’ici ce soir. Du coup, tous les éléments du dossier semblent indiquer un report des négociations pour l’été prochain. Finalement, cette affaire aura peut-être fait du bruit pour rien ces derniers jours puisque la position ferme des Pels qui a découragé les Lakers a abouti sur un blocage total de l’affaire. Le mono-sourcil qui aurait l’intention de jouer pour la Big Easy jusqu’à la fin de la saison si rien ne se passait ce soir pourra donc sûrement enfiler de nouveau le maillot des Pelicans, histoire d’offrir pourquoi pas à ses fans trois derniers mois parsemés de bonnes grosses performances bien lourdes en guise de tournée d’adieu. Il y a encore deux semaines, personne n’aurait parié sur le fait qu’Anthony Davis soit encore un joueur de New Orleans à quelques encablures de la trade deadline. Aujourd’hui, le dénouement nous fait mentir et le joueur n’a jamais été autant un Pelican aujourd’hui que depuis qu’il a demandé son transfert fin janvier. Lakers ? Celtics ? Knicks ? Clippers ? Bucks ? Qui saura convaincre le front office des Pels si dur en affaire. Impossible de le savoir pour le moment, mais les Lakers et LeBron James semblent avoir loupé le coche même si tout reste encore possible aujourd’hui tant que l’heure marquant la fin des transferts n’a pas sonné.

Décidément, le dossier Anthony Davis n’est pas de tout repos. Entre les destinations préférées du joueur, la position des Pelicans et le nombre d’équipes intéressées par sa venue, on est loin d’être au bout de nos surprises. En tout cas, si AD venait à rester à NOLA jusqu’à la fin de la saison, il pourra tout de même faire le trajet New Orleans – Los Angeles le 28 février prochain pour un Lakers – Pelicans qui s’annonce tout à fait sympatico.

Source texte : New York Times

5 Commentaires

5 Comments

  1. gimmickgui

    7 février 2019 à 11 h 16 min at 11 h 16 min

    Les pels ne sont-ils pas en train de commettre une grosse erreur et de jouer avec le feu ?
    Et si AD se blesse sérieusement quand il revient (Les pels sont chats noirs et AD est en porcelaine) ?
    Quant à la carotte de Danny AINGE, on sait tous où ils vont pouvoir se la carrer au final…
    Alors qu’ils peuvent saigner les Lakers comme jamais, allez choper des supers tours de draft (Lonzo aux suns par exemple) !
    Et puis, depuis quand 2 joueurs ça fait une équipe ? En plus Lebron a 34 ans, mince !
    Certes, si le trade ne se fait pas, la saison des Lakers semble pareillement finie mais NOLA a tort de croire qu’il a le meilleur atout dans sa manche, beaucoup trop de risques à mon avis !

  2. Alanders

    7 février 2019 à 11 h 42 min at 11 h 42 min

    Tu laisses les autres franchises construire jusqu’à l’été prochain des packages pour essayer de te convaincre.
    Du temps pour préparer des grosses offres et un maximum de participants pour faire monter les enchères.

    C’est plutôt une bonne stratégie pour maximiser le trade.

    Par contre, du côté lakers, je vois pas ce qu’ils pourront donner de plus… Ça prend du plomb dans l’aile.

    • gimmickgui

      7 février 2019 à 14 h 18 min at 14 h 18 min

      La stratégie sera peut-être payante mais on aurait tort de croire qu’elle est sans risque et NOLA n’a-t-il pas plus à perdre que L.A ?
      Maximiser le trade c’est très bien mais 1) ton joueur ne doit pas perdre de valeur = pas de grosse blessure = AD ne rejoue plus = projet sportif / reconstruction au point mort et 2) ton joueur doit arrêter de dénigrer les franchises qui te font miroiter (soit-disant) la meilleure offre (comprendre les celtics) au risque de les refroidir. J’ai rien contre AD aux Knicks (ou aux Lakers ou ailleurs) mais mis à part l’hypothétique proposition de tonton Danny (et encore peut-être que, oui, sportivement c’est la meilleure mais si on y réfléchit en termes de monnaie d’échange / d’assets celle des Lakers défie toute concurrence), l’offre des Lakers est la plus belle et, surtout, surtout la plus « safe » !
      Seulement, oui, les lakers ne peuvent pas faire mieux sauf qu’en juillet, Los Angeles sera toujours Los Angeles, ce gros marché, Hollywood, tout ça tout ça ! Et les jeunes ils les lourderont en petites pièces à droite et à gauche pour se donner du cap et plutôt signer un Kawhi, un Kyrie, un Klay, un Kevin (les 4K ?).
      Comme dit l’adage à trop vouloir gagner, on peut (tout) perdre (Les pels ne perdront pas tout bien sûr c’est Anthony DAVIS mais auront-ils vraiment mieux que cette offre qui, en plus, sur le terrain, déshabille complètement les Lakers ?).

      • Alanders

        8 février 2019 à 5 h 45 min at 5 h 45 min

        J’adhère à la décision des pels et ne te suis pas pour deux raisons.

        Même blessé, AD aura des prétendants. Les offres baisseront peut-être légèrement dans ce cas mais la contre-partie sera toujours intéressante. Un peu à l’image des montants de transfert dans le foot, on (Pas moi… j’aimerais bien mais personne ne me fait confiance pour le moment) mise sur un potentiel, un plafond.

        La deuxième raison est encore plus importante sur le long terme. Les lakers et lebron viennent nous chier dans les bottes en provoquant ce transfert? Et bien je fous la merde pendant au moins le reste de la saison… si ce n’est plus. Est-ce qu’ingram, ball et kuzma s’en remettront? Pas sûr. Il faudra qu’ils bougent.

  3. TOUTANKHAPSLOCK

    7 février 2019 à 15 h 19 min at 15 h 19 min

    « Adamant » c’est « catégorique », pas « persuadé ».

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top