Lakers

LeBron James questionne la morale après le trade de Harrison Barnes : Anthony Davis approuve, malin le BronBron !

LeBron James

Laissez AD tranquille, ok ?!

Source image : Youtube

Hier soir, c’est une situation à la fois triste et cocasse que Harrison Barnes a pu vivre à l’occasion du match opposant les Mavericks aux Hornets en apprenant en plein match son transfert aux Kings. Un événement qui pose question sur la manière de traiter les joueurs de la part des franchises et qui remet sur la table des aspects comme le respect ou l’éthique. Et lorsqu’un débat épineux est abordé, on peut toujours compter sur LeBron James pour donner son avis.

À l’approche de la trade deadline, tous les débats tournent autour des transferts. Qui veut partir, quel joueur va être susceptible d’être échangé, qui va finir où et tutti quanti. Généralement, les franchises n’ont aucune limite à ce niveau-là et ne se gênent pas pour transférer à tire-larigot. Certains joueurs à peine arrivés dans une nouvelle ville sont parfois de nouveau échangés dans la foulée et les semaines approchant la date limite des transferts sont souvent synonymes de bordel monstre dans lequel n’importe quel joueur n’est plus en sécurité. Il n’y a qu’à voir le sort réservé à Nik Stauskas ces derniers jours : parti de Portland pour Cleveland, il n’a même pas eu le temps de poser ses valises dans l’Ohio qu’il était déjà en train de réserver son billet d’avion pour Houston, hier. Tobias Harris, quant à lui, fait des cauchemars tous les mois de févriers, lui qui sert régulièrement de monnaie d’échange à la deadline. Hier, c’était au tour de Harrison Barnes d’apprendre entre un lay-up et un lancer-franc que sa désormais ex-franchise de Dallas l’avait transféré aux Kings. Chaque joueur doit s’adapter à ce business où les franchises ont tous les pouvoirs sur leur roster. En tout cas, LeBron James a décidé de réagir sur son compte Instagram par rapport à ce dernier trade concernant l’ailier champion en 2015 avec les Warriors. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le cyborg n’y pas été avec des pincettes et a donc clairement donné son avis sur le fonctionnement des transferts en NBA. Visez un peu.

« Alors, laissez-moi deviner. C’est cool car ils ont fait ce qui était le meilleur pour la franchise, non ? Cet homme a été échangé alors qu’il était en train de jouer un match et il n’avait aucune idée de ce qui se passait. Je ne suis pas en train de blâmer la personne qui l’a échangé car c’est un business et tu dois faire ce qui te semble le mieux. Je veux juste que le discours commence à changer pour qu’on ne dise plus d’un joueur qui souhaite être échangé ou qui quitte une franchise, que c’est un égoïste ou un ingrat alors que dans le même temps on dise d’une équipe qui t’échange, te vend, te coupe, etc. que c’est le meilleur pour eux. Je suis d’accord avec les deux honnêtement, vraiment. Mais il faut appeler un chat un chat »

Un post qu’un certain Anthony Davis s’est empressé de liker. Récemment, l’intérieur des Pelicans a exprimé la volonté de partir de NOLA et forcément, lorsqu’un joueur de ce calibre demande à son employeur de changer de boîte, ça fait des émules. La franchise de Louisiane était donc très déçue de la décision de sa star et l’a fait savoir rapidement, notamment en enlevant le joueur de la vidéo d’introduction des joueurs dans la foulée de sa demande de transfert, comme pour montrer qu’elle était remontée contre lui. Mais LeBron James n’a pas tout à fait tort dans ce qu’il dit. Si AD avait contracté par malchance une blessure incurable il y a quelques années qui l’aurait cloué à l’infirmerie, les New Orleans n’aurait eu aucun scrupule à le bazarder de l’effectif dès lors que son contrat aurait pris fin, sans aucune reconnaissance. Or, vu qu’il est aujourd’hui l’un des meilleur joueurs au monde et qu’il fait le beaux jours de NOLA, le fait de demander son transfert fait de lui un ingrat et un égoïste. Tout le monde doit se plier au fonctionnement de la NBA mais à l’heure actuelle, on ne peut pas demander à un joueur de jurer fidélité et loyauté envers un maillot et une franchise alors que cette dernière ne se ferait pas prier pour l’échanger du jour au lendemain s’il ne lui convenait plus. La reconnaissance d’un joueur ou d’une star envers sa franchise peut être importante à condition que l’inverse soit également respecté. Sinon, ça n’a plus aucun sens. Les Pelicans ont profité pendant des années du talent de Davis pour grandir, s’enrichir et progresser en tant que franchise, et à l’heure où ce dernier veut commencer une nouvelle étape dans sa carrière, ce serait la moindre des choses de la part du club de reconnaître cela et de la laisser en paix avec ses ambitions.

LeBron James a donc volé au secours des joueurs NBA et a posé la question du comportement des franchises envers ces derniers. Dans une ère où l’on change d’équipe comme de chemise, la reconnaissance, la fidélité et le respect sont des aspects que les franchises ont tendance à laisser de côté. De la même façon donc, le fait qu’un joueur demande à être transféré ne devrait plus être mal vu. Eh oui, l’époque a bien changé.

Source texte : Yahoo! Sports

6 Commentaires

6 Comments

  1. bonsang !

    7 février 2019 à 12 h 29 min at 12 h 29 min

    « LeBron James a donc volé au secours des joueurs NBA et a posé la question du comportement des franchises envers ces derniers. Dans une ère où l’on change d’équipe comme de chemise, la reconnaissance, la fidélité et le respect sont des aspects que les franchises ont tendance à laisser de côté. »

    Ah oé quand même. C’est pas un article là c’est une sonate à la gloire du King. Difficile de faire plus consensuel. Il faut absolument suivre l’actualité NBA, et replacer cette déclaration dans son contexte si on veux pas passer pour un guignol.
    Pourquoi Lebron fait-il cette déclaration maintenant ? Pourquoi était-il assis si loin de ses coéquipiers aux dernier match, quand ils ont encaissé une défaite historique. Les coéquipiers de Lebron se sentent-ils tahis ? Peu respecté ? traité » comme des marchandises ? Lebron a t’il une responsabilité dans cette situation ? Est-il réellement placé placé pour dire ce truc quand on connait l’historique des transferts dans chacun des projets sportifs qu’il a entrepris ?

    C’est plus du journalisme, c’est de la propagande. Trashtalk ? Vous devriez vous posez des questions. Vous êtes pas plus trash que le dernier clip de rap de la REM.

  2. Cédric

    7 février 2019 à 12 h 58 min at 12 h 58 min

    Bien joué cette récupération de l’actualité pour servir tes propres fins…mais par contre ce que tu dis est faux, Lebron:
    selon l’agent d’ Harrison Barnes (propos rapporté cette nuit par Paul Pierce sur ESPN en compagnie Tom Thibodeau et Brian Windhorst), Barnes était au courant depuis 2 jours de tractations entre Sacramento et Dallas le concernant. Il a délibérément choisi de jouer le match contre les Hornets car il savait que c’était potentiellement son dernier match avec les Mavs, les tractations pouvant se conclure d’un moment à l’autre (avant la trade deadline).

  3. Colgates

    7 février 2019 à 13 h 22 min at 13 h 22 min

    Lebron qui demande du respect de la part des franchises après que lui se soit permet de quitter la sienne alors qu’elle le protégeait, construisait autour de lui pour des titres, le mettait en avant de ouf, etc. Poutre dans l’oeil toussa.

  4. alexkidd

    7 février 2019 à 13 h 43 min at 13 h 43 min

    LeBron qui donne une leçon de morale, franchement… C’est juste une tentative de récupération destinée à servir ses propres intérêts, on appelle ça de l’opportunisme. Aussi grand que soit le joueur, il manque de légitimité pour prétendre défendre l’intérêt des joueurs face aux franchises, il suffit de se demander ce que pensent de lui actuellement ses propres coéquipiers…

  5. nickzequick

    7 février 2019 à 13 h 58 min at 13 h 58 min

    et tous les joueurs des lakers traités comme de la viande avariée tout ça pour faire venir son pote A D c ‘est bien?
    Maintenant tu vas nous sortir le discours :c’est pas lebron qui décide ça??
    Faut arrêter j’adore Lebron sur un terrain mais vu comment il se comporte en ce moment faudrait arrêter de le sucer le type se prend pour Malcolm X mais faudrait deja qu il respecte ses coéquipiers qui ne sont peut etre pas aussi fort que ces potes chris paul ou Davis mais qui mouillent aussi le maillot.Genre lebron le defenseur des causes perdues il est la définition de ce qu’est le business en nba.Etre un leader c’est pas vouloir les meilleurs joueurs avec toi c’est se démerder avec ce que l’on a exemple :Giannis

  6. BLADE

    7 février 2019 à 14 h 20 min at 14 h 20 min

    Il a raison de dire que les franchises font la pluie et le beau temps sans considération morales et éthiques puis derrière font les pleureuses dès que leur « franchise player » veut se barrer.

    Ya les franchises qui disent « c est juste un gros marché alors relativisé et acceptez les règles du jeux et le fait que vous n étes que des ressources humaines »

    ya les joueurs très gros calibre qui disent « bah si c est juste un business » pourquoi on me pourrie la gueule dès que je quitte une franchise pour mon plan de carrière perso? la l’affecte vous pose un problème d un coup? Et pourquoi je dois m’excuser d’utiliser mon pouvoir d’influence que quand ça vous arrange pas?

    et au milieu de tout ça :

    Ya les dindons de la farce pris entre les deux .. pourtant cette troisième catégorie fait aussi vivre la league

    Mais bref …. pourquoi on se prend la tête pour des multimillionnaires … Trader du jour au lendemain? nia nia nia nia nia? c’est bon les mecs il vont pas au bagne non plus

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top